fbpx

« L’état d’ur­gence nazi » déclaré à Dresde en Alle­magne

par   Adrien Gingold   | 3 novembre 2019

Le conseil muni­ci­pal de Dresde, dans l’est de l’Al­le­magne, a voté mercredi 30 octobre un texte inti­tulé « État d’ur­gence nazi » visant à « renfor­cer la culture démo­cra­tique » pour lutter contre une extrême droite qui enchaine les succès élec­to­raux dans la région, nous appre­nait la BBC samedi 2 novembre.

Dans cette réso­lu­tion adop­tée par 39 voix contre 29, le conseil muni­ci­pal « constate avec inquié­tude que des posi­tions anti­dé­mo­cra­tiques, anti­plu­ra­listes, discri­mi­na­toires et d’ex­trême droite allant jusqu’à la violence se multi­plient à Dresde », selon le texte final.

« Nazi­nots­tand signi­fie – comme dans l’ur­gence clima­tique – que nous avons un grave problème. La société démo­cra­tique et ouverte est mena­cée », a déclaré à la BBC le conseiller muni­ci­pal Max Aschen­bach, qui a déposé la motion. ce dernier, qui déplore le manque de posi­tion­ne­ment de la classe poli­tique contre l’ex­trême-droite, a déclaré vouloir savoir avec qui il siégeait au conseil muni­ci­pal de la ville.

La motion défi­nit comme prio­rité parti­cu­lière le « renfor­ce­ment de la culture démo­cra­tique, la protec­tion de mino­ri­tés défa­vo­ri­sées, des droits de l’hu­main et des victimes de violences d’ex­trême droite » ainsi que « l’en­ga­ge­ment contre les origines de l’ex­trême droite et ses consé­quences, notam­ment l’an­ti­sé­mi­tisme, le racisme et l’is­la­mo­pho­bie ».

Le texte prévoit le soutien d’ini­tia­tives de la société civile œuvrant dans ce sens, et souhaite amélio­rer l’éga­lité des chances à l’école.

Consi­déré comme un bastion de l’ex­trême-droite alle­mande, la capi­tale de la Saxe est le berceau du mouve­ment d’ex­trême droite Pegida.

Source : BBC

Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
Premium WordPress Themes Download
udemy paid course free download

Plus de monde