fbpx

Mounir Mahjoubi veut déployer 240 drones de protec­tion au-dessus de Paris

par   Nicolas Prouillac   | 29 avril 2019
Crédits : Mounir Mahjoubi/Face­book

Dans un entre­tien accordé au JDD ce dimanche 28 avril, Mounir Mahjoubi, candi­dat LREM à la mairie de Paris et ancien secré­taire d’État chargé du numé­rique, a évoqué une mesure Mino­rity Report-esque pour lutter contre l’in­sé­cu­rité dans la capi­tale. Il propose ainsi de déployer une flotte de drones de protec­tion pour surveiller les lieux quand un inci­dent est signalé dans un quar­tier de la ville.

Mounir Mahjoubi suggère la créa­tion du « Paris de 240 quar­tiers, dix rues au maxi­mum ». Il s’agi­rait donc de mettre à dispo­si­tion un drone par quar­tier, « des drones équi­pés de camé­ras, qui se rendront très rapi­de­ment sur les lieux signa­lés », ainsi que deux agents de police dispo­nibles H24 pour inter­ve­nir en cas de signa­le­ment d’un délit.

Actuel­le­ment, le survol des villes est inter­dit par la Direc­tion géné­rale de l’avia­tion civile, comme le rappelle Ouest France, bien que la préfec­ture de police en utilise déjà. Le candi­dat Mahjoubi propose donc d’étendre et systé­ma­ti­ser leur utili­sa­tion pour déployer une véri­table flotte d’ap­pa­reils de surveillance dans le ciel pari­sien. Drones auxquels vien­draient s’ajou­ter une « nouvelle géné­ra­tion de camé­ras de vidéo­sé­cu­rité dans les rues », ainsi que des « boutons bleus d’ur­gence » instal­lés dans les rues pour que les Pari­siens puissent joindre rapi­de­ment les forces de l’ordre.

Ce à quoi Mounir Mahjoubi s’em­presse d’ajou­ter qu’ « il n’est ques­tion ici ni de flicage, ni d’in­tru­sion dans la vie privée », au cas où vous auriez l’im­pres­sion que quadriller les rues et le ciel de camé­ras poli­cières s’y appa­rente.

Sources : Le Jour­nal du Dimanche/Ouest France

Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes
Free Download WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
udemy paid course free download

Plus de turfu