Pour les anni­ver­saires ou au Nouvel An, les Nord-Coréens s’offrent de la meth

par   Laura Boudoux   | 15 février 2019

C’est une habi­tude qu’au­raient adop­tée la jeunesse nord-coréenne : pour fêter le Nouvel An chinois, mais aussi les anni­ver­saires ou les remises de diplômes, les Nord-Coréens s’offrent de la métham­phé­ta­mine. Une tradi­tion qui remplace les sachets de thé, les pâtis­se­ries ou les vête­ments qu’a­chètent habi­tuel­le­ment ceux qui célèbrent le Nouvel An chinois. Les cadeaux abri­tant des doses de crys­tal meth, une drogue de synthèse illé­gale en Corée du Nord, seraient en fait courants depuis des années, rapporte le New York Times.

C’est notam­ment à cause d’une percep­tion tota­le­ment faus­sée de cette drogue que les Nord-Coréens en seraient deve­nus adeptes. « Il y a encore peu de temps, la métham­phé­ta­mine était vue comme un genre de drogue éner­gi­sante très puis­sante, un genre de Red Bull ampli­fié », explique ainsi Andrei Lankov, histo­rien russe spécia­liste de la Corée. Une « sous-esti­ma­tion consi­dé­rable » des risques liées à la consom­ma­tion de cette drogue, qui l’au­rait rendue très popu­laire chez les jeunes.

Intro­duite en Corée du Nord au début du XXe siècle après la colo­ni­sa­tion par le Japon, la métham­phé­ta­mine aurait ensuite été très large­ment distri­buée par l’ar­mée nord-coréenne à ses soldats, après la Seconde Guerre mondiale. Elle a ensuite été produite en quan­tité, et depuis les années 1970, de nombreux diplo­mates nord-coréens ont été arrê­tés à l’étran­ger pour trafic de drogue. Le  gouver­ne­ment lui-même aurait commencé à fabriquer de la métham­phé­ta­mine pour l’ex­por­ter, dès les années 1990, pour renflouer les caisses de l’État. 

La métham­phé­ta­mine était ensuite envoyée à des orga­ni­sa­tions crimi­nelles chinoises, ou encore aux yaku­zas. Aujourd’­hui, certains Nord-Coréens remplacent leurs trai­te­ments médi­caux par des opioïdes, perçus comme des alter­na­tifs, alors que le système de santé public ne leur permet pas de se soigner correc­te­ment.

Sources : The New York Times

Download Best WordPress Themes Free Download
Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes
Download WordPress Themes
free download udemy course

Plus d'epic