fbpx

SpaceX réus­sit l’at­ter­ris­sage simul­tané de trois boos­ters Falcon Heavy pour la première fois

par   Laura Boudoux   | 12 avril 2019
Crédits : SpaceX

C’est une grande première dans l’his­toire de SpaceX et de l’aé­ro­spa­tiale. Jeudi 11 avril, l’agence spatiale d’Elon Musk a effec­tué le tout premier lance­ment commer­cial de sa fusée Falcon Heavy. Après avoir placé un satel­lite saou­dien en orbite, les trois boos­ters de l’ap­pa­reil ont réussi leur atter­ris­sage sur Terre, une opéra­tion sans précé­dent pour SpaceX. Les deux étages exté­rieurs de la fusée ont atterri sur les aires d’at­ter­ris­sage de Cap Cana­ve­ral, en Floride, rapporte The Verge. Quant au noyau central, il s’est posé en plein océan Atlan­tique, sur la barge de SpaceX.

En février 2018, Space X avait réussi à récu­pé­rer les deux boos­ters laté­raux après un premier lance­ment de la Falcon Heavy. Le noyau central avait de son côté manqué sa cible, faute de carbu­rant pour pouvoir allu­mer les trois moteurs néces­saires à son atter­ris­sage. L’ap­pa­reil avait alors percuté la surface de l’océan à près de 500 km/h.

Cette fois, SpaceX a amélioré sa fusée avec des propul­seurs Block 5, sept fois plus puis­sants que ceux utili­sés pour le vol de démons­tra­tion. « Premier vol du Falcon Heavy Block 5, il existe un risque d’échec entre 5 % et 10 % », twee­tait Elon Musk avant l’opé­ra­tion. Le succès de ce premier vol commer­cial est une excel­lente nouvelle pour SpaceX, mais aussi pour l’ar­mée de l’air améri­caine qui l’em­ploie.

Le prochain vol de la fusée, qui devrait avoir lieu en juin 2019, sera en effet une mission pilo­tée par SpaceX et l’US Air Force ayant pour objec­tif de mettre en orbite 25 satel­lites, dont certains construits par la NASA.

Source : The Verge

Free Download WordPress Themes
Free Download WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
Download Premium WordPress Themes Free
udemy course download free

Plus de turfu