Cette jeune scien­ti­fique a conçu l’al­go­rithme qui a permis de prendre la première photo d’un trou noir

par   Malaurie Chokoualé   | 11 avril 2019
Crédits : Katie Bouman/Face­book

Alors qu’elle vient de décou­vrir l’image, ce regard aussi hallu­ciné qu’ému que jette Katie Bouman à l’objec­tif fait inévi­ta­ble­ment naître un sourire. Son exper­tise en algo­rithmes a fait d’elle une héroïne applau­die à travers le monde. Il a fallu attendre que retombe un peu la nouvelle de la première image d’un trou noir publiée le 10 avril pour que son nom fuse enfin dans la presse inter­na­tio­nale, et pour cause : c’est bien elle qui a dirigé les opéra­tions, confirme BBC News.

L’image du trou noir a été captu­rée par le téles­cope Event Hori­zon (EHT) avant d’être compo­sée par l’al­go­rithme dont Katie Bouman a dirigé le déve­lop­pe­ment. Cet algo­rithme destiné à produire la première image d’un trou noir fait partie de sa vie depuis quelques temps déjà. Elle s’est atte­lée à sa créa­tion il y a trois ans quand elle était étudiante au Massa­chu­setts Insti­tute of Tech­no­logy (MIT).

Quelques heures après la publi­ca­tion de la photo, le nom de Katie Bouman a fait plusieurs fois le tour de la terre et est devenu une sensa­tion inter­na­tio­nale. Sur les réseaux sociaux, l’ins­ti­tut Smith­so­nian et le MIT n’étaient pas avares en compli­ments, la compa­rant déjà à l’in­for­ma­ti­cienne Marga­ret Hamil­ton, sans qui l’être humain n’au­rait jamais mis les pieds sur la Lune.

À ce jour, elle est profes­seure adjointe d’in­for­ma­tique et de sciences mathé­ma­tiques à l’Ins­ti­tut de tech­no­lo­gie de Cali­for­nie. L’in­for­ma­ti­cienne de 29 ans aime égale­ment rappe­ler qu’elle est loin d’avoir travaillé seule pour obte­nir cette image ; elle était entou­rée de toute une équipe de cher­cheurs·euses du labo­ra­toire d’in­for­ma­tique et d’in­tel­li­gence arti­fi­cielle du MIT, du centre Harvard-Smith­so­nian pour l’as­tro­phy­sique et de l’ob­ser­va­toire MIT Hays­tack. Au total, plus de 200 scien­ti­fiques ont été mobi­li­sé·e·s. « Personne parmi nous n’au­rait pu le faire seul », a-t-elle expliqué à CNN. « Cela a été fait grâce à des tas de personnes diffé­rentes, venues d’ho­ri­zons diffé­rents. »

Demain matin dans Ulyces, vous pour­rez lire l’in­ter­view exclu­sive d’un des prin­ci­paux scien­ti­fiques derrière ce grand projet.

Source : BBC News

Download Best WordPress Themes Free Download
Download Nulled WordPress Themes
Download WordPress Themes
Download WordPress Themes
download udemy paid course for free

PLUS DE SCIENCE