Le méthane détecté sur Mars a mysté­rieu­se­ment disparu avant qu’on ait le temps de l’étu­dier

par   Malaurie Chokoualé Datou   | 11 avril 2019

Plus tôt ce mois-ci, des scien­ti­fiques ont confirmé la présence de méthane sur Mars, expliquant qu’il pour­rait s’agir là d’un signe qu’il existe une vie sur la planète rouge. Des cher­cheurs·euses ont présenté devant l’Union euro­péenne des géos­ciences à Vienne leurs surpre­nants résul­tats, qui ont ensuite été publiés dans la revue scien­ti­fique Nature. Malheu­reu­se­ment, le méthane qu’iels espé­raient étudier a mysté­rieu­se­ment disparu.

Iels espé­raient que le satel­lite Trace Gas Orbi­ter (TGO) de l’agence spatiale euro­péenne (ESA), actuel­le­ment proche de la planète rouge, pour­rait détec­ter le gaz et l’étu­dier plus en profon­deur et comprendre sa forma­tion et son rôle sur la planète. Mais le TGO n’a abso­lu­ment rien détecté, et les scien­ti­fiques ignorent encore comment il a pu dispa­raître ainsi.

« La seule façon de donner un sens à ces résul­tats par rapport aux obser­va­tions précé­dentes est qu’il existe un nouveau méca­nisme dans l’at­mo­sphère, qui élimine le méthane à un taux beau­coup plus rapide que prévu », recon­naît Manish Patel, respon­sable de l’ins­tru­ment d’ana­lyse chimique de TGO. « Mars conti­nue de nous trou­bler. »

Sources : The Inde­pendent/Nature

Download Premium WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
Free Download WordPress Themes
download udemy paid course for free

PLUS DE SCIENCE