fbpx

Prendre un selfie sur cette plage de Thaï­lande est passible de la peine de mort

par   Malaurie Chokoualé Datou   | 11 avril 2019
Crédits : Shut­ter­stock

La plage de Mai Khao sur l’île thaï­lan­daise de Phuket est deve­nue une véri­table desti­na­tion à selfie. D’une photo à l’autre, le cadre ne varie pas jusqu’à deve­nir emblé­ma­tique. Sur chaque cliché, la plage est au premier plan et un avion de ligne survole de près les touristes ; l’aé­ro­port inter­na­tio­nal n’est qu’à un jet de pierre de la plage. L’en­goue­ment est tel que les auto­ri­tés de l’île ont décidé d’ac­com­pa­gner toute photo d’une peine pouvant aller d’un empri­son­ne­ment de cinq ans à une condam­na­tion à mort, rappor­tait le Bang­kok Post le 8 mars dernier.

Les auto­ri­tés ont annoncé que désor­mais une zone de neuf kilo­mètres de long serait instau­rée le long de la plage. « Les gens et les touristes ne seront pas auto­ri­sés à entrer dans cette zone pour prendre des photos », a déclaré Wichit Kaeo­thai­thiam, chef adjoint de l’aé­ro­port de Phuket, au Bang­kok Post. « La peine maxi­male [encou­rue pour avoir mis le pied dans cette zone] est la peine de mort. »

Cette inter­dic­tion vise à régu­ler le flot de touristes qui se déversent chaque jour sur les lieux et à mini­mi­ser le risque de distrac­tion pour les pilotes en pleine phase d’at­ter­ris­sage. Dans le même ordre d’idée, Kaeo­thai­thiam se dit égale­ment préoc­cupé par les personnes qui font voler des drones ou qui éclairent le ciel la nuit dans cette zone. « L’aé­ro­port veut augmen­ter les recettes du tourisme, mais il doit égale­ment s’as­su­rer que la régle­men­ta­tion de l’avia­tion ne posera aucun problème », a déclaré Wichit. « Le tourisme et la sécu­rité doivent coexis­ter. » À ce jour, les restric­tions n’ont toute­fois pas encore été mises en place.

Source : Bang­kok Post

Download Premium WordPress Themes Free
Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes Free
Download WordPress Themes
udemy paid course free download

Plus de monde