SpaceX veut lancer ses premiers satel­lites four­nis­seurs d’In­ter­net dès 2019

par   Ulyces   | 5 mai 2017

Ce n’est pas parce que SpaceX convoite de colo­ni­ser Mars que l’en­tre­prise d’Elon Musk en oublie notre planète Terre. L’agence aéro­spa­tiale indé­pen­dante a dévoilé le 3 mai son plan pour déployer en orbite un réseau de satel­lites capables d’amé­lio­rer la couver­ture Inter­net sur toute la planète. Le premier d’entre eux doit être lancé dans l’es­pace d’ici 2019, et le réseau devrait être complè­te­ment opéra­tion­nel en 2024. Selon la respon­sable de SpaceX en charge du projet, Patri­cia Cooper, deux proto­types de satel­lites doivent être lancés rapi­de­ment, l’un cette année et l’autre en 2018, pour démon­trer que ces machines sont capables de four­nir un accès Inter­net sans précé­dent aux Terriens. SpaceX compte utili­ser ses fusées Falcon 9 réuti­li­sables pour envoyer les futurs satel­lites en orbite. En tout, le réseau comp­te­rait 4 425 satel­lites pouvant alimen­ter des avions volant à basse alti­tude. En soutien des satel­lites seront établis des centres de contrôle au sol, des stations passe­relle et d’autres infra­struc­tures basées sur la terre ferme. Notons qu’ac­tuel­le­ment, ce sont 1 459 satel­lites qui tournent en orbite autour de notre planète. Tripler ce chiffre appa­raît très ambi­tieux de la part du construc­teur – et consi­dé­ra­ble­ment polluant pour l’es­pace. Une avan­cée qui promet néan­moins de faci­li­ter l’ac­cès Inter­net à haut débit pour tout le monde. Ainsi, en exploi­tant un réseau basé dans l’es­pace, les opéra­teurs n’au­ront nulle­ment besoin d’ins­tal­ler, désins­tal­ler, puis de ré-instal­ler des câbles pour four­nir une connexion. Source : The Verge

Download Premium WordPress Themes Free
Download Best WordPress Themes Free Download
Premium WordPress Themes Download
Free Download WordPress Themes
free download udemy course