fbpx

Trump donne 180 jours aux rensei­gne­ments améri­cains pour révé­ler ce qu’ils savent des ovnis

par   Sarah Ben Bouzid   | 6 janvier 2021

Dimanche 27 décembre dernier, le président Donald Trump s’est enfin décidé à signer le plan de relance de 900 milliards de dollars de l’éco­no­mie améri­caine voté par le Congrès. Ce faisant, il a égale­ment donné son aval à une étrange dispo­si­tion du docu­ment passée large­ment inaperçue : un compte à rebours de 180 jours pour que le Penta­gone et les agences de rensei­gne­ment du pays révèlent ce qu’ils savent des ovnis, rappor­tait le New York Post le 29 décembre.

Cette dispo­si­tion éton­nante est passée inaperçue car elle n’était pas direc­te­ment incluse dans le texte de loi de 5 593 pages. Il s’agis­sait d’un « commen­taire de la commis­sion » joint au texte du programme d’aide, mais qui n’en est pas moins offi­ciel.

« La commis­sion séna­to­riale du rensei­gne­ment charge le direc­teur du rensei­gne­ment natio­nal (Marco Rubio), en consul­ta­tion avec le secré­taire à la Défense et les chefs de ces autres agences, de soumettre un rapport dans les 180 jours suivant la date de promul­ga­tion de la loi, aux commis­sions du rensei­gne­ment et des services armés du Congrès sur les phéno­mènes aériens non iden­ti­fiés », lit-on dans le docu­ment.

Le rapport devra trai­ter « d’ob­ser­va­tions d’objets volants qui n’ont pas été iden­ti­fiés » et inclure « une analyse détaillée des données sur les phéno­mènes non-iden­ti­fiés collec­tées par : a. le rensei­gne­ment géospa­tial ; b. le rensei­gne­ment d’ori­gine élec­tro­ma­gné­tique (SIGINT) ; c. le rensei­gne­ment humain ; et d. les mesures du rensei­gne­ment d’ori­gine élec­tro­ma­gné­tique (MASINT) », selon la commis­sion.

Il devra aussi conte­nir « une analyse détaillée des données du FBI, obte­nues par le biais d’enquêtes sur des intru­sions de phéno­mènes aériens non-iden­ti­fiés dans l’es­pace aérien améri­cain […] ainsi qu’une évalua­tion de l’at­tri­bu­tion de ces acti­vi­tés à une ou plusieurs puis­sances étran­gères. »

Cette demande d’in­for­ma­tions supplé­men­taires fait suite à la publi­ca­tion par le Penta­gone, en avril 2020, de trois vidéos de l’US Navy montrant de trou­blants ovnis rencon­trés par des pilotes améri­cains. Trump s’était alors montré scep­tique au sujet de la possible exis­tence d’une vie extra­ter­restre intel­li­gente. « Je ne suis pas convaincu, mais bon, je suppose que tout est possible », avait-il réagi évasi­ve­ment.

Source : The New York Post

Plus de mystère