Dans une vidéo tournée dans les jardins ensoleillés de la Maison-Blanche, Donald Trump, plein d’énergie après une hospitalisation éclair qui l’a semble-t-il guéri du Covid-19, a déclaré qu’il mettrait bientôt son « remède » contre le coronavirus gratuitement à disposition des seniors américains. Ledit remède, précise le New York Times ce jeudi 8 octobre 2020, est un fait un cocktail d’anticorps développé par l’entreprise pharmaceutique Regeneron.

Après de nouvelles menaces adressées à la Chine, qui « paiera cher ce qu’elle a fait au monde », le président américain est prêt à faire sa grande annonce. « J’ai pris ce médicament et c’était incroyable (…), j’aurais pu sortir le lendemain, plus tôt même », vante-t-il. « Nous allons mettre immédiatement ce médicament et d’autres similaires à disposition de nos seniors. (…) Il y a un médicament en particulier qui est incroyable et vous allez avoir le même. Vous l’aurez gratuitement, sans dépenser un sou. »

Développé par l’entreprise pharmaceutique Regeneron, ce cocktail d’anticorps est fait à base de cellules 293T, une cellule humaine originellement prélevée sur du tissu fœtal, post-avortements. La pratique était auparavant courante, selon le New York Times, puisque d’autres entreprises comme Moderna et AstraZeneca, qui développent des vaccins contre le Covid-19, l’ont utilisée.

Les scientifiques se sont empressés de préciser après l’annonce enthousiaste de Donald Trump que les tests sont loin d’être terminés, et que Donald Trump a reçu un cocktail de traitements – dont de l’hydroxychloroquine et des stéroïdes – qui pourrait expliquer qu’il se sente si bien, si vite. L’annonce est donc à prendre avec des pincettes, et le « remède » dont parle Trump pourrait bien ne pas exister du tout.

Source : The New York Times