Scandale en Russie après qu’un cirque a fait parader un singe en uniforme nazi et des chèvres portant des capes ornées de croix gammées. Une enquête a été ouverte par la justice russe pour affichage de symboles nazis en public, annonce la BBC le 13 janvier.

Le spectacle, auquel ont assisté de nombreux enfants, avait été commandé par l’église orthodoxe russe. Il montrait des animaux en tenues nazies, conduits par des dresseurs en uniforme soviétique. Ses organisateurs affirment qu’il est censé dépeindre la victoire de l’URSS sur l’Allemagne d’Hitler.

Prosecutors in Russia have launched a probe into a chilling circus performance featuring a monkey in Nazi uniform and a goats parading in swastikas. The bizarre show – caught on video – was commissioned by the Russian Orthodox Church.

La loi russe interdit normalement l’affichage de symboles nazis, mais en mars dernier, Vladimir Poutine a signé une dérogation les autorisant s’ils présentent de manière négative les idéaux nazis. Le cirque d’Oudmourtie rejette ainsi les critiques. « Les images des animaux sont prises hors de leur contexte », se défend Elena Krasnova, responsable des relations publiques du cirque. « Il n’y a rien d’inhabituel à ce que des personnages aussi ironiques ou grotesques soient utilisés dans des spectacles de cirque. »

Pour les autorités de l’église, il s’agit non seulement d’un « symbole de la victoire sur le fascisme, mais aussi du rejet et de la condamnation globale des idéaux de l’Allemagne nazie. » Les pauvres animaux ne méritaient pas ça.

Source : BBC