Un Japonais de 54 ans a été arrêté l’année dernière pour possession illégale d’armes à feu, mais pas n’importe lesquelles. Chacun de ses deux pistolets mesurait 7 centimètres de long et tirait des balles de 2 mm, rapportait le quotidien japonais Nikkei Shimbun le 2 juillet, à l’occasion de son jugement.

L’homme a affirmé qu’il avait acheté les deux mini-pistolets pour se défendre. Au départ, les autorités ne savaient pas s’il s’agissait véritablement d’armes à feu, mais après investigation, il a été déterminé que les deux armes avaient bel et bien une « force létale ».

Au Japon, il est très rare de tomber sur une personne armée. Les pistolets que possédait l’homme possèdent une certaine puissance mais semblent tout de même loin de pouvoir tuer quelqu’un, à moins de tirer à bout portant dans l’œil ou l’oreille.

Mais pour la justice, ce n’est pas la taille qui compte.

Source : Nikkei Shimbun