Un pois­son-lune géant retrouvé échoué sur une plage austra­lienne

par   Laura Boudoux   | 21 mars 2019
Crédits : Natio­nal Parks South Austra­lia

Alors qu’ils se promènent sur les longues éten­dues de sable du parc natio­nal de Coorong, en Austra­lie, Steven Jones et son ami pensent voir au loin « un morceau d’une épave » échoué sur la plage. En se rappro­chant, ils découvrent fina­le­ment un énorme pois­son-lune sans vie, mesu­rant près de 2 mètres, rapporte le Guar­dian. « Il était extrê­me­ment lourd et sa peau aussi rugueuse et coriace que celle d’un rhino­cé­ros », raconte à la BBC Linette Grze­lak, la compagne de Steven Jones, qui a partagé les photos sur Face­book.

Publiée par Natio­nal Parks South Austra­lia sur Mardi 19 mars 2019

« Nous n’avons aucun moyen de savoir pourquoi ce spéci­men est mort. Il semblait être en bonne santé, et ne présen­tait pas de bles­sure visible », précisent les auto­ri­tés du parc natio­nal de l’Aus­tra­lie du Sud sur Face­book. Souvent confon­dus avec des requins à cause de leur aile­ron, il arrive que les pois­sons-lunes se rapprochent des côtes pour se nour­rir de méduses, même s’ils vivent plutôt dans les profon­deurs des océans.

Ralph Foster, l’un des respon­sables du South Austra­lian Museum, a expliqué que la taille du pois­son retrouvé à Coorong n’était pas si excep­tion­nelle que cela, les pois­sons-lunes pouvant atteindre plus de 4 mètres de long, et peser plus de 2,5 tonnes. « S’ils entrent en colli­sion avec des bateaux, ils peuvent causer beau­coup de dégâts », précise-t-il. Le 2 mars dernier, un autre spéci­men de pois­son-lune s’est échoué sur une plage cali­for­nienne. Il ne faudrait pas que l’ac­ci­dent devienne un phéno­mène.

Sources : BBC / The Guar­dian

Premium WordPress Themes Download
Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes Free
Download Nulled WordPress Themes
udemy paid course free download

Plus de wild