Une arène de gladia­teurs romains décou­verte dans une forte­resse en Turquie

par   Suzanne Jovet   | 22 juillet 2019
Crédit : AA Photo

Des archéo­logues ont décou­vert dans l’an­cienne forte­resse d’Ana­zarbe, au sud de la Turquie, les ruines spec­ta­cu­laires d’une arène où s’af­fron­taient il y a 2000 ans des gladia­teurs romains. Avec un budget record d’un million de livres turques, le dépar­te­ment d’ar­chéo­lo­gie de l’uni­ver­sité de Çuku­rova a consa­cré les 14 derniers mois à ces fouilles. L’an­cienne cité forti­fiée abri­tait la plus grande colo­nie d’Ana­to­lie, symbole de moder­nité, rappor­tait le Daily Sabah le 15 juillet.

Les dernières fouilles d’Ana­zarbe ont mis au jour une arène de gladia­teurs de 62 mètres sur 83 mètres. « Nous analy­sons actuel­le­ment comment l’am­phi­théâtre a été plani­fié et conçu, comment se dérou­laient les combats de gladia­teurs, quels animaux étaient utili­sés dans l’arène, et quel type de nécro­pole s’y trou­vait, ce qui permet­tra de mieux comprendre l’his­toire de cette période », a déclaré Fatih Gülsen, l’ar­chéo­logue en charge du projet.

Crédits : DHA Photos

Les cher­cheurs pensent que cette ville a beau­coup à offrir aux visi­teurs du monde entier. Bien qu’il reste encore beau­coup à décou­vrir, ce qui a été révélé repré­sente déjà un trésor d’ar­te­facts remarquables. Anazarbe est le fruit d’un travail archi­tec­tu­ral s’éten­dant sur plusieurs siècles, avec notam­ment la plus grande route de l’ère antique ou un arc de triomphe à trois arches. La ville a égale­ment déve­loppé une base acadé­mique solide dans laquelle l’édu­ca­tion litté­raire et la beauté de la poésie étaient mises à l’hon­neur.

Source : Daily Sabah

Download Premium WordPress Themes Free
Download Best WordPress Themes Free Download
Download WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
online free course

PLUS DE SCIENCE