Une étrange distor­sion quan­tique obser­vée pour la première fois dans le vide spatial

par   Ulyces   | 20 avril 2017

Les recherches des scien­ti­fiques de d’Ins­ti­tut natio­nal d’as­tro­phy­sique de Milan (Italie) et de l’uni­ver­sité de Zielona Gora (Pologne) donnent le vertige. Fin 2016, en utili­sant le très grand téles­cope de l’Ob­ser­va­toire euro­péen astral, ils ont réussi à démon­trer que les espaces vides soumis à un champ magné­tique intense entraînent une distor­sion de la lumière. Théo­risé dans les années 1930 par les physi­ciens Werner Heisen­berg et Hans Hein­rich Euler, ce phéno­mène est appelé biré­frin­gence du vide. Ce serait le premier effet quan­tique à être scruté. Dirigé par Roberto Mignani, le groupe de cher­cheurs fonde ses conclu­sions sur l’ob­ser­va­tion d’une étoile à neutron située à 400 années lumières de la Terre, RX J1856.5–375. Ce type de grand astre sombre a la parti­cu­la­rité de rece­ler une acti­vité magné­tique puis­sante impos­sible à repro­duire en labo­ra­toire. La faible lumière qui s’en dégage a une pola­ri­sa­tion de 16 %, d’après Mignani. « Cela ne peut pas être expliqué par nos modèles, sauf à suppo­ser une biré­frin­gence du vide », avance-t-il. Cette démons­tra­tion vien­drait aussi confir­mer l’exis­tence du vide, un concept de physique quan­tique décrit par Einstein et Newton qui renvoie à un milieu très pauvre en parti­cules élémen­taires. Source : ESO

Download Nulled WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
Download Best WordPress Themes Free Download
Download Premium WordPress Themes Free
online free course