fbpx

Une île para­di­siaque au Brésil est réser­vée aux anciens malades du Covid-19

par   Sarah Ben Bouzid   | 20 septembre 2020

Située au large du Brésil, la seule île habi­tée de l’ar­chi­pel Fernando de Noronha, fermée depuis cinq mois en raison de la pandé­mie, a rouvert le 1er septembre. Cepen­dant, d’après le Guar­dian, elle n’ac­cueille que des visi­teurs ayant déjà été infec­tés par le coro­na­vi­rus.

La déci­sion a été prise par les auto­ri­tés locales pour « garan­tir la protec­tion de tout le monde », touristes, acteurs du tourisme et habi­tants de l’île. Pour pouvoir accé­der à cette île para­di­siaque, chaque visi­teur devra montrer ses résul­tats aux tests PCR et séro­lo­gique. Ces derniers devront avoir été réali­sés au moins 20 jours avant leur arri­vée sur l’île.

Le Brésil reste le deuxième pays le plus touché au monde par le coro­na­vi­rus, avec près de 3,8 millions de cas et plus de 120 000 décès. Courant août, le pays a tout de même rouvert ses fron­tières et ses vols inter­na­tio­naux.

L’ar­chi­pel Fernando de Noronha a quant à lui fait le choix de relan­cer son acti­vité en limi­tant son accès, et en misant sur la possible immu­nité des touristes déjà conta­mi­nés. Jusqu’ici, aucun décès n’a été déploré sur l’île.

Plus de monde