En février 2017, une start-up russe nommée Hoversurf présentait son troisième prototype de moto volante. Trois ans plus tard, la police de Dubaï a voulu tester ce véhicule futuriste, mais le pilote s’est crashé après quelques secondes de vol, rapportait Daily Mail jeudi 11 juin.

Une démonstration qui tourne mal. Le 9 juin dernier, la police de Dubaï a voulu se montrer une fois de plus à la pointe des avancées technologiques en testant le Hoversurf, un prototype russe de moto volante. Après une dizaine de secondes de pilotage, la moto s’est crashée. Heureusement pour le pilote, il n’est pas blessé.

Après être monté à trente mètres de hauteur, le pilote semble avoir perdu le contrôle de son véhicule. Il est tout de même parvenu à redresser l’engin juste avant l’impact, alors que celle-ci plongeait vers le sol. Par miracle, il s’en est sorti indemne en évitant les rotors qui auraient pu le découper.

« C’est grâce à de tels incidents que nos designs deviennent plus sûrs », a réagi Hoversurf. La société russe basée en Californie prévoit également de créer des véhicules-taxis et des ambulances qui se déplaceront par le ciel. Mais pour l’instant, il vaut mieux garder les pieds sur terre.

Source : Daily Mail