Victime d’une mala­die rare, cette Chinoise n’en­tend plus la voix des hommes

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 14 janvier 2019
Crédits : AsiaWire

Madame Chen, une Chinoise origi­naire de la ville portuaire de Xiamen, au sud-est de la Chine, a récem­ment appris qu’elle souf­frait d’une forme très rare de perte d’au­di­tion, qui rend les malades inca­pables d’en­tendre les sons à basse fréquence – comme les voix des hommes rappor­tait le Daily Mail le 9 janvier dernier.

Un soir en allant se coucher, Chen a souf­fert de nausées avant d’en­tendre un bour­don­ne­ment enfler dans ses oreilles. Elle s’est alors endor­mie, pensant que tout irait mieux au réveil. Mais le lende­main matin, lorsqu’elle a remarqué qu’elle ne pouvait pas entendre ce que lui disait son petit ami, elle a compris que la situa­tion s’était aggra­vée.

Chen a alors été trans­por­tée à l’hô­pi­tal local, où une oto-rhino lui a diagnos­tiqué une aalic­tion rare appe­lée « perte audi­tive en pente inver­sée », qui se carac­té­rise par une baisse d’au­di­tion dans les fréquences basses. « Elle m’en­ten­dait quand je parlais, mais lorsqu’un jeune patient est entré, elle ne pouvait pas l’en­tendre », a déclaré le Dr Lin Xiaoqing, méde­cin spécia­li­sée en ORL à l’hô­pi­tal de Qianpu.

Pour le Dr Xiaoqing, la perte d’au­di­tion de sa patiente pour­rait avoir été provoquée par le stress. Chen a en effet révélé qu’elle souf­frait de fatigue en raison de longues heures de travail et du manque de sommeil. Comme elle n’a jamais souf­fert de problèmes d’au­di­tion aupa­ra­vant, la méde­cin s’at­tend à ce qu’elle se réta­blisse complè­te­ment d’ici peu. En atten­dant, son petit ami et elles devront se parler par textos, ou apprendre la langue des signes…

Source : The Daily Mail

Download Nulled WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
Download Best WordPress Themes Free Download
Download WordPress Themes Free
udemy course download free

PLUS DE SCIENCE