Voilà comment l’homme le plus détesté d’In­ter­net s’est procuré Tha Carter V de Lil Wayne

par   Ulyces   | 8 août 2017

Crédits : Pete Maro­vich L’homme le plus détesté des États-Unis a encore frappé. Pas Trump, l’autre. Martin Shkreli. Depuis fin 2016, il se targue de possé­der Tha Carter V – l’al­bum légen­daire du rappeur Lil Wayne, qui n’est jamais sorti en raison de ses démê­lés judi­ciaires avec son produc­teur Bird­man. Pour le prou­ver, Shkreli en partage couram­ment de nombreux extraits sur la toile, au grand dam de l’ar­tiste origi­naire de la Nouvelle-Orléans, qui l’a même menacé de le pour­suivre en justice. Mais comment Shkreli a-t-il pu mettre la main sur cet album ? Genius nous apprend désor­mais comment il est parvenu à ses fins. Au monde des trolls, Martin Shkreli est roi. Pour ceux à qui son nom n’évoque rien, Shkreli, c’est l’homme qui a notam­ment racheté le brevet du Dara­prim (un médi­ca­ment précieux pour les malades du SIDA) et multi­plié son prix par 50. Ou encore, qui a acheté pour deux millions de dollars l’al­bum unique du Wu-Tang, Once Upon A Time In Shao­lin, avant de se brouiller avec les membres du groupe et de mena­cer d’en­dom­ma­ger l’œuvre qu’il est le seul à déte­nir. https://www.youtube.com/watch?v=BBeGaWZcKbQ Un lien singu­lier avec le milieu du rap que Shkreli souhaite appa­rem­ment conser­ver, en témoigne son acqui­si­tion préma­tu­rée de l’al­bum-fantôme Tha Carter V fin 2016. Selon Alex Pfeif­fer, jour­na­liste au Daily Caller, Lil Wayne se serait séparé de sa Bugatti Veyron en oubliant une des rares copies de son CD à l’in­té­rieur. Le nouveau proprié­taire (resté anonyme) aurait immé­dia­te­ment contacté Shkreli, qui s’est alors fait un plai­sir de mettre la main au porte­feuille pour acqué­rir ce qui allait faire parler de lui pendant des mois. https://twit­ter.com/Pfeif­ferDC/status/893549798669688832?ref_src=twsrc%5Etfw&ref_url=https%3A%2F%2Fge­nius.com%2Fa%2Fmar­tin-shkreli-told-a-repor­ter-how-he-got-his-hands-on-lil-wayne-s-tha-carter-v Si le prix de la tran­sac­tion reste inconnu, une chose est sûre : Martin Shkreli ferait mieux de se faire discret, puisqu’il vient d’être reconnu coupable à l’is­sue d’un procès pour fraude aux inves­tis­seurs. Leakera-t-il les deux albums avant d’al­ler en taule ? Sources : Genius/Chal­lenges

Download Best WordPress Themes Free Download
Download Best WordPress Themes Free Download
Free Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
online free course