fbpx

À Wuhan, plus de 500 membres du person­nel médi­cal sont conta­mi­nés par le coro­na­vi­rus

par   Arthur Scheuer   | 12 février 2020

À l’heure où la presse inter­na­tio­nale annonce 1 113 décès liés au coro­na­vi­rus 2019–nCoV en Chine, le South China Morning Post souligne la gravité de la situa­tion à Wuhan. Épicentre de l’épi­dé­mie, cette ville de 11 millions d’ha­bi­tants désor­mais en quaran­taine est parti­cu­liè­re­ment touchée. Selon le jour­nal basé à Hong Kong, plus de 500 membres du person­nel médi­cal local étaient conta­mi­nés à la mi-janvier.

Parmi eux, trois décès ont été consta­tés dont celui du docteur Li Wenliang, qui avait tenté de donner l’alerte. « Nous avons vu trop de collègues tomber malades à cause d’une protec­tion insuf­fi­sante », déclare un méde­cin sous couvert d’ano­ny­mat. « Même dans les hôpi­taux spéciaux, l’ac­cueil et le trai­te­ment des patients étaient assez chao­tiques à Wuhan. La fièvre des patients s’est propa­gée aux hôpi­taux et ces hôpi­taux sont deve­nus des incu­ba­teurs pour le virus. »

Les auto­ri­tés chinoises ont depuis envoyé 10 000 méde­cins et infir­miers à Wuhan ainsi que du maté­riel médi­cal et de protec­tion. Cela a permis de réduire le nombre de conta­mi­na­tions dans les hôpi­taux, mais les méde­cins sur place craignent des pénu­ries dans les autres villes de la région.

Source : South China Morning Post

Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes Free
Download Nulled WordPress Themes
Free Download WordPress Themes
udemy course download free

PLUS DE SCIENCE