fbpx

Accusé de vol pour une bosse suspecte dans son panta­lon, il avait juste un énorme pénis

par   Adrien Gingold   | 8 octobre 2019

Steve White­hurst a été accusé de vol à l’éta­lage dans un maga­sin à cause de la forme suspi­cieuse de son panta­lon. Il s’avère que cette dernière n’était due qu’à la taille impor­tante de son sexe, une humi­lia­tion pour l’homme de 47 ans, comme le rela­tait Metro la semaine dernière.

Il déclare avoir été choqué par les accu­sa­tions de vol ce jour-là, dans le maga­sin Scotts Mens­wear de Stoke-on-Kent. Et pour cause, il n’avait abso­lu­ment rien dérobé, bien au contraire : Steve venait d’ac­qué­rir pour 390 £ de marchan­dise. La sécu­rité l’a pour­tant arrêté, l’ac­cu­sant d’avoir volé un tee-shirt. Il a décrit la scène à Metro.

« Une femme m’a arrêté et m’a dit que j’avais planqué quelque chose dans mon panta­lon, tout en poin­tant mon entrejambe. “Et ça là, qu’est-ce que c’est ?” J’ai cru qu’elle blaguait, j’ai dû aller dans une cabine et bais­ser mon panta­lon pour lui prou­ver que c’était bel et bien mon pénis. »

C’est alors que selon Steve, des membres de l’équipe auraient sorti des étiquettes, l’ac­cu­sant de les avoir reti­rées de certains articles pour les voler.

Accusé à tort, White­hurst avoue s’être montré agres­sif. Des renforts de sécu­rité sont appe­lés. Steve, 4000 £ en poche et « qui n’a jamais rien volé » ne comprend pas.

Sa petite amie, Mandy Shel­ton, confirme : « C’était telle­ment humi­liant, ce qu’ils ont fait est dégueu­lasse. Ils ont prétendu avoir trouvé une étiquette manquante dans une veste que Steve avait essayée. »

Selon le porte-parole du maga­sin, « personne ne lui a, à aucun moment, demandé d’en­le­ver son panta­lon »Selon Steve, c’est juste « l’his­toire d’un petit homme avec un gros penis contre une grande entre­prise ».

Affaire à suivre.

Source : Metro

Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes Free
Download WordPress Themes Free
Download Premium WordPress Themes Free
free online course

Plus d'epic