Après une violente migraine, elle oublie 38 ans de sa vie

par   Laura Boudoux   | 8 mars 2019

En octobre 2018, Kim Deni­cola quitte son église lorsqu’elle appelle son mari, se plai­gnant d’une terrible migraine, si puis­sante qu’elle lui brouille la vue. Elle se réveille quelques heures plus tard, dans une chambre d’hô­pi­tal de Baton Rouge en Loui­siane, et voit une infir­mière. « Elle m’a demandé : “Savez-vous en quelle année nous sommes ?” J’ai répondu : “Oui, en 1980” », racon­tait l’Amé­ri­caine de 56 ans au site local Inside Edition, le 28 février 2019. Terras­sée par sa migraine, Kim Deni­cola s’est évanouie sur le parking de l’église, et souffre depuis d’une amné­sie globale tran­si­toire.

Les 38 dernières années de sa vie ont ainsi complè­te­ment disparu de sa mémoire, tout comme ses enfants, petit-enfants et son mari. « Quand je l’ai regardé, il avait les larmes aux yeux. Je me suis dit : “Là, il y a quelque chose qui ne va pas.” C’est là qu’il m’a dit qu’il était mon époux », se souvient-elle aujourd’­hui, préci­sant qu’elle ne s’était elle-même pas recon­nue, persua­dée d’avoir toujours 18 ans. « J’ai regardé dans le miroir et ça m’a fait un choc », confie Kim Deni­cola.

Malgré les photos, et le fait qu’ha­bi­tuel­le­ment, les amné­sies globales tran­si­toires sont passa­gères, la grand-mère n’a toujours pas retrouvé la mémoire. Son petit-fils lui a donc réap­pris à utili­ser un ordi­na­teur et chaque jour, elle reste fasci­née de voir les progrès tech­no­lo­giques qui ont été réali­sés en 38 ans. Bien consciente que son passé ne resur­gira peut-être jamais, elle a su en faire le deuil. « Si les souve­nirs ne reviennent pas, je peux en fabriquer de nouveaux », conclut-elle.

Sources : Inside Edition / The Daily Mail

Download WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
free download udemy paid course

Plus de monde