Au Mozam­bique, une femme accouche au sommet d’un arbre pendant une inon­da­tion

par   Nicolas Prouillac   | 3 avril 2019
Crédits : UNICEF Mozam­bique/Javier Rodri­guez

C’est un miracle que l’en­fant soit en vie, mais elle se porte bien. Ce 3 avril, la BBC raconte l’his­toire incroyable d’Amé­lia, une jeune mère céli­ba­taire mozam­bi­caine qui a donné nais­sance à sa fille au sommet d’un arbre, où elle s’était réfu­giée pour échap­per aux inon­da­tions destruc­trices engen­drées par le passage du cyclone Idaï.

Amélia était chez elle, dans le petit village de Dombe, quand des torrents d’eau boueuse ont soudain déferlé dans sa maison. La jeune femme enceinte s’est alors préci­pi­tée pour sauver son fils de deux ans. L’en­fant dans les bras, elle a quitté la maison aussi vite qu’elle a pu. « Je n’avais pas d’autre choix que de me réfu­gier dans un arbre, tout près de ma maison », a-t-elle raconté plus tard aux méde­cins de l’Uni­cef.

Une fois perchée dans les branches du manguier, des douleurs ont commencé à l’en­va­hir. « Il n’y avait personne pour m’ai­der », raconte la mère aujourd’­hui saine et sauve. « Quelques heures plus tard, au sommet de ce manguier, j’ai donné nais­sance à ma petite SaraNous étions complè­te­ment seuls tous les troisNous sommes restés dans l’arbre pendant deux jours après sa nais­sance. »

48 heures après cette impos­sible nais­sance, des voisins l’ont trou­vée et l’ont aidée à descendre, sa petite famille dans les bras. Elle a ensuite été conduite dans un camp installé par l’Uni­cef aux abords de Dombe. Amélia, Sara et le garçon sont des mira­cu­lés. À ce jour, plus de 700 personnes ont trouvé la mort à cause du cyclone Idaï.

Sources : BBC/Unicef

Download WordPress Themes Free
Premium WordPress Themes Download
Free Download WordPress Themes
Free Download WordPress Themes
udemy course download free

Plus de monde