Aux USA, le SWAT prend d’as­saut une maison pour sauver un enfant avec 40° de fièvre

par   Laura Boudoux   | 3 avril 2019
Crédits : CCTV

Au soir du 25 février 2019, à Chand­ler, en Arizona, une scène atypique a brisé le silence du quar­tier. Des agents du SWAT (l’unité d’élite de la police améri­caine) ont forcé la porte d’une maison, avant d’y péné­trer armes aux poings pour secou­rir un enfant, raconte AZ Central. Mais il ne s’agis­sait pas d’une prise d’otages. Le petit garçon de 2 ans, qui n’avait jamais été vacciné, avait 40° de fièvre et ses parents refu­saient de l’em­me­ner aux urgences, comme le leur avait pour­tant conseillé leur méde­cin.

Le docteur, crai­gnant une ménin­gite, a fina­le­ment alerté le service de protec­tion de l’en­fance de l’Ari­zona, qui a lui-même fait appel à la police. Après plus de trois heures de négo­cia­tion, les parents de l’en­fant refu­saient toujours d’ou­vrir leur porte pour qu’il soit examiné, et le SWAT a donc été appelé sur place.

Crédits : CCTV

Leur inter­ven­tion très musclée en a choqué plus d’un, plusieurs membres du parti Répu­bli­cain dénonçant une déli­vrance abusive de mandat, alors que la situa­tion ne présen­tait pas selon eux d’ur­gence. Mais le petit garçon, atteint d’un grave virus respi­ra­toire, ainsi que les deux autres enfants du couple, ont été placés sous la respon­sa­bi­lité des services sociaux. Jeudi 28 mars, la police de Chand­ler a réclamé que les parents soient incul­pés pour abus sur mineur, alors que les enfants vivent désor­mais avec leurs grands-parents.

Source : AZCen­tral

Download Premium WordPress Themes Free
Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes Free
Premium WordPress Themes Download
free download udemy paid course

Plus d'epic