fbpx

Ce mysté­rieux signal venu d’une autre galaxie se répète tous les 157 jours

par   Denis Hadzovic   | 9 juin 2020

Les scien­ti­fiques de l’uni­ver­sité de Manches­ter, en asso­cia­tion avec d’autres cher­cheurs, ont inter­cepté un mysté­rieux signal radio en prove­nance de l’es­pace loin­tain qui se répète tous les 157 jours, rappor­tait Space.com lundi 8 juin.

L’étude, publiée dimanche dernier, fait état de l’in­ter­cep­tion de mysté­rieux sursauts radio rapides (FRB) récur­rents bapti­sés FRB 121102. Ces signaux, qui durent quelques milli­se­condes à pleine et proviennent d’une galaxie naine située à 3 milliards d’an­nées-lumière, appa­raissent pendant 90 jours, puis dispa­raissent pendant 67 jours, expliquent les cher­cheurs.

Il ne s’agit pas des premiers FRB cycliques que les scien­ti­fiques recensent. En effet, un autre signal, détecté en janvier dernier par les astro­nomes de l’uni­ver­sité Cornell, atteint la Terre tous les 16 jours. Ces pulsa­tions seraient émises par un magné­tar, une étoile à neutron dispo­sant d’un champ magné­tique extrê­me­ment intense.

Crédits : Jing­chuan Yu, Beijing Plane­ta­rium

Il y a un mois, les scien­ti­fiques ont enre­gis­tré le plus puis­sant FRB jamais recensé dans notre galaxie. Ce dernier était si intense qu’il aurait pu, selon les astro­nomes, être perçu depuis une autre galaxie. Depuis 2007, les astro­nomes tentent de trou­ver l’ori­gine de ces signaux mysté­rieux.

« Cette décou­verte exci­tante résume à quel point nous avons peu de connais­sances sur l’ori­gine des FRB », déclare Duncan Lori­mer, cher­cheur à l’uni­ver­sité de Virgi­nie-Occi­den­tale et co-auteur de l’étude. Jusqu’ici, plus d’une centaine de FRB ont été décou­verts.

Source : Space.com

PLUS DE SCIENCE