fbpx

Des astro­nomes découvrent une « image miroir » du système solaire à 3000 années-lumière

par   Valentin Trawicki   | 6 juin 2020

Une équipe de scien­ti­fiques à décou­vert une exopla­nète très éloi­gnée, ressem­blant beau­coup à notre planète Terre et orbi­tant autour d’une étoile simi­laire à notre Soleil, nous apprend la Max Planck Society. Les cher­cheurs parlent d’une « image miroir » du système solaire.

KOI-456.04 fait moins de deux fois la taille de la Terre et l’or­bite qu’elle décrit permet des tempé­ra­tures propices à l’ap­pa­ri­tion de la vie. Son étoile hôte, Kepler-160, émet de la lumière visible, contrai­re­ment à la plupart des étoiles autour desquelles orbitent les exopla­nètes décou­vertes jusqu’ici, qui elles émettent un rayon­ne­ment infra­rouge – on parle alors de naines rouges.

La tempé­ra­ture en surface de Kepler-160 est de 5200°C (300°C de moins que le Soleil) et sa lumi­no­sité très semblable à celle de notre étoile en font une quasi-copie de la nôtre. Les cher­cheurs estiment donc que ce système situé à 3 000 années-lumière de la Terre est favo­rable à l’ap­pa­ri­tion de la vie.

KOI-456.04 est proba­ble­ment une planète en tran­sit avec période orbi­tale de 378 jours, soit quasi­ment la même que celle de la Terre. Cela se traduit par une expo­si­tion simi­laire à la lumière de son étoile. Les cher­cheurs estiment qu’elle reçoit envi­ron envi­ron 93 % de la lumière que nous rece­vons du Soleil.

Si KOI-456.04 possède une atmo­sphère avec un effet de serre semblable à celui de la Terre, alors sa tempé­ra­ture en surface doit être de 5°C en moyenne (10°C de moins que la moyenne terrestre). Il est probable qu’on ne sache jamais ce qui se trame à sa surface, mais peut-être que les habi­tants de KOI-456.04 pensent la même chose de nous en ce moment-même.

Source : Max Planck Society

PLUS DE SCIENCE