Ce petit bébé japo­nais de 268 g est en pleine forme grâce aux méde­cins de Tokyo

par   Laura Boudoux   | 27 février 2019
Crédits : Keio Univer­sity Hospi­tal

Il s’agit du plus petit garçon au monde à avoir survécu à une nais­sance préma­tu­rée. Né en août 2018 au Japon, ce bébé ne pesait que 268 g lorsqu’il a vu le jour, rapporte la BBC. Né par césa­rienne, il n’avait que 24 semaines à sa nais­sance et il est resté en soins inten­sifs pendant cinq longs mois. Aujourd’­hui, il pèse 3,2 kilos et a pu enfin rentrer chez lui, en pleine forme.

« Je ne peux que me réjouir qu’il ait autant grandi, parce qu’hon­nê­te­ment, je n’étais pas certaine qu’il pour­rait survivre », a déclaré la mère du petit garçon. « Je voulais prou­ver qu’il existe une possi­bi­lité pour que les bébés puissent quit­ter l’hô­pi­tal en bonne santé, même s’ils sont nés très petits », a quant à lui assuré le docteur Take­shi Arimitsu, qui s’est occupé du préma­turé.

Crédits : Keio Univer­sity Hospi­tal

D’après l’hô­pi­tal univer­si­taire Keio, où est né le bébé, le taux de survie des enfants pesant moins d’un kilo est de 90 % au Japon. Pour ceux qui pèsent moins de 300 grammes, ce taux chute à 50 %. En 2015, une petite fille de seule­ment 252 grammes avait été sauvée par les méde­cins en Alle­magne et elle serait à ce jour le plus petit bébé à avoir survécu.

Source : BBC

Download Nulled WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
Premium WordPress Themes Download
free download udemy paid course

PLUS DE SCIENCE