Ce tombeau décou­vert au XIXe siècle est bien celui d’une grande guer­rière viking

par   Laura Boudoux   | 21 février 2019

Le corps a été retrouvé en Suède, en 1878, par l’ar­chéo­logue Hjal­mar Stolpe, dans une tombe pres­ti­gieuse, au côté de puis­santes armes de guerre. Après des années de débats, une étude prou­vant qu’il s’agit bien de celui d’une femme a été publiée dans la revue Antiquity le 19 février 2019. C’est en analy­sant les os de cette guer­rière viking, proba­ble­ment morte entre 30 et 40 ans, que les scien­ti­fiques ont pu conclure qu’il s’agis­sait bien d’une femme.

L’hy­po­thèse a été formu­lée pour la première fois en 2017, après l’ana­lyse des ses données géno­miques, qui mettaient en évidence des chro­mo­somes XX. « D’après nous, Bj.581 était la tombe d’une femme ayant vécu comme une guer­rière profes­sion­nelle et qui a été enter­rée comme telle, en tant qu’in­di­vidu de haut rang », ont déclaré les scien­ti­fiques. 

Retrou­vée à Birka, dans un ancien village viking ayant pros­péré de 750 à 950, la tombe a long­temps été consi­dé­rée comme celle d’un homme par les archéo­logues. Placée dans une chambre souter­raine en bois, le corps était vêtu de vête­ments de style eurasien. Les restes d’une jument et d’un étalon, repo­saient à une extré­mité de la chambre, près de la combat­tante. Des armes aigui­sées l’en­tou­raient égale­ment, l’épée, la hache, les deux lances, ou encore les deux boucliers ayant certai­ne­ment appar­tenu à la guer­rière. 

Source : Antiquity

Free Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
free download udemy paid course

PLUS DE SCIENCE