Ces déte­nus fumaient des pages d’Harry Potter et la Coupe de feu impré­gnées de drogue

par   Laura Boudoux   | 15 février 2019

C’est certai­ne­ment la première fois que Harry Potter et la Coupe de feu est ainsi utilisé. Un exem­plaire de la saga écrite par J.K. Rowling a été retrouvé dans une des cellules de la prison HM Nottin­gham, en Angle­terre, et testé posi­tif à une substance simi­laire au Spice, la « drogue zombie». La drogue aurait été vapo­ri­sée sur les pages du tome 4 d’Harry Potter avant qu’il ne soit intro­duit dans l’en­ceinte de la prison, rapporte la BBC.

Il manquait envi­ron 400 pages du livre, ce qui pousse les auto­ri­tés à penser que les déte­nus les ont arra­chées pour les fumer. Chaque feuille impré­gnée de drogue aurait été vendue 57 euros, d’après un employé de la prison Adam Done­gani. « Les prix gonflent au sein du service péni­ten­tiaire, par rapport à la valeur des drogues dans la rue, à tel point que les dealers peuvent en deman­der ce qu’ils veulent », explique-t-il. 

En août 2018, le ministre d’État aux prisons Rory Stewart s’est engagé à démis­sion­ner s’il ne parve­nait pas à amélio­rer les condi­tions de vie en prison, en faisant notam­ment bais­ser le nombre d’agres­sions. Il avait alors assuré que HM Nottin­gham était « l’une des prisons qui le préoc­cu­pait le plus ». L’an­nonce d’un plan de réformes des établis­se­ments carcé­raux faisait suite à la publi­ca­tion d’un rapport acca­blant de l’ins­pec­teur en chef des prisons Peter Clarke.

En janvier 2019, il a ainsi déclen­ché une procé­dure de « noti­fi­ca­tion urgente » auprès des respon­sables de la prison de Nottin­gham. Ses conclu­sions décri­vaient un établis­se­ment « dange­reux, violent et alimenté par les drogues ». « Cette prison ne remplira son objec­tif que si elle est sécu­ri­sée », expliquait-il.

Source : BBC

Download Best WordPress Themes Free Download
Download WordPress Themes Free
Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes Free
udemy paid course free download

Plus d'epic