Ces orga­nismes ont survécu 533 jours à l’ex­té­rieur de la Station spatiale inter­na­tio­nale

par   Malaurie Chokoualé Datou   | 27 mars 2019
Crédits : Deutsches Zentrum für Luft- und Raum­fahrt (DLR)

Le Centre de recherche de l’Al­le­magne pour l’aé­ro­nau­tique et l’as­tro­nau­tique (Deutsches Zentrum für Luft- und Raum­fahrt) vient de faire une décou­verte épatante qui pour­rait se révé­ler capi­tale pour les futures missions vers la planète Mars. Après avoir passé 533 jours dans l’es­pace à l’ex­té­rieur de la Station spatiale inter­na­tio­nale, des échan­tillons d’or­ga­nismes, notam­ment des algues, des bacté­ries et des cham­pi­gnons ont survécu, rapporte le centre dans un commu­niqué publié le 26 mars.

L’es­pace est un envi­ron­ne­ment à priori hostile pour un orga­nisme vivant, et c’est bien ce qui rend cette survie incroyable. Là-haut, on n’y trouve pas d’oxy­gène, pas de gravité, pas d’at­mo­sphère, des tempé­ra­tures extrêmes et des radia­tions puis­santes.

L’objec­tif de cette expé­rience était de déter­mi­ner si des orga­nismes pouvaient survivre dans des condi­tions simi­laires à celles que l’on retrouve à la surface de Mars, et ainsi savoir s’ils pour­raient être retrou­vés sur la planète rouge. « Bien sûr, cela ne signi­fie pas que la vie existe réel­le­ment sur Mars », explique l’as­tro­bio­lo­giste Jean-Pierre Paul de Vera. « Mais la recherche de la vie est plus que jamais le moteur le plus puis­sant de la prochaine géné­ra­tion de missions vers Mars. »

Source : Deutsches Zentrum für Luft- und Raum­fahrt

Free Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
Download Premium WordPress Themes Free
Download Premium WordPress Themes Free
download udemy paid course for free

PLUS DE SCIENCE