fbpx

Ces réfu­giés syriens se sont dégui­sés en équipe de volley ukrai­nienne pour entrer en Grèce

par   Malaurie Chokoualé Datou   | 23 septembre 2019
Crédits : Police grecque

Les dix hommes ont été arrê­tés dimanche 22 septembre à l’aé­ro­port d’Athènes. Ballon sous le bras et vêtus d’un équi­pe­ment de volley-ball aux couleurs ukrai­niennes, ces réfu­giés syriens espé­raient passer la fron­tière, mais The Inde­pendent explique que leur dégui­se­ment n’a pas suffi à trom­per la douane.

Âgés de 20 à 25 ans, ces jeunes hommes – qui portaient sur eux des passe­ports ukrai­niens perdus ou volés – voulaient rallier Zurich, en Suisse, avant de se rendre dans un autre pays euro­péen, que la police a choisi de ne pas révé­ler.

Entre janvier et août 2019, les Nations Unies ont noté que plus de 25 000 personnes étaient arri­vées, après un périlleux voyage sur l’eau, dans les îles grecques. C’est 32 % de plus que l’an­née dernière à la même période. Même si la majo­rité des réfu­giés viennent d’Af­gha­nis­tan, cette augmen­ta­tion est notam­ment la consé­quence de la répres­sion en action des réfu­giés syriens en Turquie.

Dans le même temps, les auto­ri­tés grecques affirment que leurs centres sont surpeu­plés et les groupes de défense des droits de l’hu­main font état de « condi­tions inhu­maines ». Sur l’île de Lesbos par exemple, des instal­la­tions prévues pour 3 000 personnes se voient accueillir plus de 10 000 réfu­gié·e·s.

La Grèce a annoncé vouloir inten­si­fier les patrouilles aux fron­tières et accé­lé­rer les dépor­ta­tions, alors même que la gravité de la situa­tion dans certains pays, comme la Syrie, est connue de tous. Peu d’al­ter­na­tives s’offrent dès lors aux personnes réfu­gié·e·s. Les dix faux joueurs sont désor­mais accu­sés de tenta­tive de sortie illé­gale du pays avec des docu­ments volés ou perdus.

Sources : The Inde­pendent/Nations Unies

Premium WordPress Themes Download
Premium WordPress Themes Download
Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes
free download udemy paid course

Plus de monde