Ces scien­ti­fiques ont déguisé des chevaux en zèbres pour comprendre à quoi servent leurs rayures

par   Laura Boudoux   | 21 février 2019
Crédits : T. Caro, UC Davis

Il suffi­sait d’un dégui­se­ment pour que les scien­ti­fiques comprennent enfin à quoi servent les rayures des zèbres. Pour mener à bien leur étude, ces cher­cheurs de l’uni­ver­sité de Bris­tol ont confec­tionné des costumes de zèbre, avant de les faire porter à des chevaux. Leurs résul­tats, publiés le 20 février 2019 dans Plos One, montrent que le pelage des zèbres leur sert à faire fuir les insectes, leurs rayures agis­sant comme un dissua­sif lorsque les mouches s’en approchent, rapporte The Guar­dian.

« Les mouches semblaient se compor­ter plutôt norma­le­ment autour des chevaux et des zèbres, jusqu’à ce qu’elles tentent de se poser », a ainsi expliqué le Dr Martin How. « Nous avons constaté qu’elles arri­vaient très vite, se détour­naient, ou même entraient en colli­sion avec le zèbre, au lieu d’ef­fec­tuer un joli vol bien contrôlé », a-t-il détaillé. C’est pour véri­fier que la diffé­rence entre chevaux et zèbres ne prove­naient pas de leur odeur que les scien­ti­fiques ont utilisé des dégui­se­ments.

Les manteaux utili­sés par les cher­cheurs leur ont égale­ment permis d’ob­ser­ver que c’est l’ef­fet de surprise qui a un effet dissua­sif sur les mouches. « À un peu plus de 2 mètres, les zèbres ressemblent juste à des chevaux gris, les mouches ne sont pas du tout capables de voir leurs rayures », a ainsi expliqué Martin How. Cette « révé­la­tion soudaine » inter­fé­re­rait avec la percep­tion des mouches sur la vitesse avec laquelle les zèbres se déplacent, pertur­bant ainsi leur capa­cité à se poser sur les animaux.

Sources : The Guar­dian / Plos One

Download Nulled WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
free online course

PLUS DE SCIENCE