Ces yeux de mouche parfai­te­ment conser­vés sont vieux de 54 millions d’an­nées

par   Nicolas Pujos   | 16 août 2019
Crédits : Johan Lind­gren

Le cher­cheur suédois Johan Lind­gren a décou­vert des yeux de mouche fossi­li­sés parfai­te­ment conser­vés, vieux de 54 millions d’an­nées, comme le révé­lait la revue Nature le 14 août. Les travaux publiés dans la revue scien­ti­fique par ce paléon­to­logue de l’uni­ver­sité Lund, en Suède, sont le résul­tat d’une conser­va­tion excep­tion­nelle, comme l’ex­plique Lind­gren.

« Pour que des détails aussi déli­cats soient conser­vés dans des archives fossiles, des condi­tions de conser­va­tion excep­tion­nelles sont néces­saires. » Pour les cher­cheurs, la décou­verte de ces yeux fossi­li­sés est essen­tielle car ces derniers sont les organes visuels les plus répan­dus dans le règne animal, et notam­ment chez les arthro­podes dont les insectes et les crus­ta­cés.

Les paléon­to­logues ont décou­vert des traces d’un pigment appelé eumé­la­nine dans les yeux fossi­li­sés, ce qui est suscep­tible de boule­ver­ser le stade actuel de la recherche scien­ti­fique.

« Nous devons rééva­luer ce que nous pensons savoir sur les proprié­tés optiques des yeux trilo­bites », a déclaré Lind­gren. « C’est impor­tant car les trilo­bites sont parmi les premiers orga­nismes connus pour la complexité des yeux et leur fonc­tion est extrê­me­ment impor­tant pour évaluer l’évo­lu­tion des yeux compo­sés. »

Source : Nature

Download WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
Download Nulled WordPress Themes
Free Download WordPress Themes
free online course

PLUS DE SCIENCE