Cette bombe décou­verte à New York était en fait une capsule tempo­relle

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 6 juillet 2017

Crédits : CBS2 Ces ouvriers de Manhat­tan ont dû avoir l’air de fantômes l’es­pace d’un instant lorsque, dans l’après-midi du 5 juillet, ils ont déterré une bombe par acci­dent dans l’après-midi. Le péri­mètre a rapi­de­ment été bouclé et les travaux inter­rom­pus, dans cette rue heureu­se­ment peu fréquen­tée du quar­tier de Flati­ron District. Le NYPD est arrivé sur les lieux peu après… pour décou­vrir que la bombe en ques­tion était en réalité une capsule tempo­relle. https://twit­ter.com/heypier­cey/status/882656000372879360 Il s’agis­sait bel et bien d’une bombe, mais démi­li­ta­ri­sée et remplie de lettres et de photos de 1985, enter­rée là par les proprié­taires d’un légen­daire night­club new-yorkais à sa ferme­ture, la Dance­te­ria. Le NYPD a contacté John Argento, le proprié­taire de l’an­cienne boîte de nuit, pour lui deman­der ce qui lui était passé par la tête. Ce dernier a expliqué que lui et son asso­cié avaient à l’époque acheté la bombe dans un surplus de l’ar­mée, et qu’elle avait été suspen­due dans le club de 1979 à 1986. À sa ferme­ture, il a décidé d’en faire une capsule tempo­relle. Les deux amis pensaient qu’elle reste­rait enter­rée pendant 10 000 ans, comme le révèle la chaîne CBS2, mais elle n’en aura fait qu’une tren­taine. Pas assez pour qu’on ait oublié ce à quoi ressem­blaient les boîtes de nuit dans les années 1980. Et on ne voulait pas s’en rappe­ler de sitôt. Source : CBS2

Free Download WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
Download Nulled WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
online free course