Cette intel­li­gence arti­fi­cielle invente des sons jamais enten­dus aupa­ra­vant

par   Ulyces   | 22 mai 2017

Crédits : Getty Images L’in­tel­li­gence arti­fi­cielle ne sert pas qu’à battre les êtres humains aux échecs, conduire des voitures ou détec­ter le cancer. Ces dernières années, elle sait aussi compo­ser de la musique. Si l’IA de Google Magenta ne fait pas de miracle en terme de compos, Wired rappor­tait le 15 mai que ses ingé­nieurs, grâce à la tech­no­lo­gie NSynth, réus­sissent à produire des sons jamais entendu jusqu’a­lors. L’idée est que NSynth puisse four­nir aux musi­ciens une nouvelle variété d’ou­tils pour créer de la musique. « En appre­nant direc­te­ment à partir des données, NSynth four­nit aux artistes un contrôle intui­tif sur le timbre et les dyna­miques. Il offre aussi la capa­cité d’ex­plo­rer des nouveaux sons qui sont diffi­ciles voire impos­sibles à produire avec un instru­ment réglé manuel­le­ment », expliquent les ingé­nieurs. NSynth enre­gistre des samples d’à peu près un millier d’ins­tru­ments diffé­rents et les assemble d’une manière très sophis­tiquée. Tout d’abord, le programme d’in­tel­li­gence arti­fi­cielle apprend à iden­ti­fier les carac­té­ris­tiques audibles de chaque instru­ment pour qu’ils puissent être repro­duits. Cette iden­ti­fi­ca­tion est ensuite utili­sée pour produire un mélange des instru­ments qui ne sonnent pour­tant pas comme un mix d’ins­tru­ments en tant que tel. Pour faire simple, au lieu d’avoir le son d’une flûte et d’un violon joués en même temps, on a quelque chose de nouveau : un instru­ment numé­rique créé par un algo­rithme, entre les deux. Le pour­cen­tage de flûte et de violon est à la guise du musi­cien. https://sound­cloud.com/wired/nsynth-flute-organ https://sound­cloud.com/wired/nsynth-organ-bass https://sound­cloud.com/wired/nsynth-bass-flute Sources : Wired/Magenta    

Download Nulled WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
Premium WordPress Themes Download
free online course