fbpx

En cher­chant l’éner­gie noire, des astro­phy­si­ciens découvrent 21 000 nouvelles galaxies

par   Denis Hadzovic   | 17 juin 2020

Une équipe inter­na­tio­nale de scien­ti­fiques a iden­ti­fié près de 21 000 nouvelles galaxies en menant une étude sur l’éner­gie noire, rappor­tait Phys.org mardi 16 juin.

L’étude, menée par des astro­phy­si­ciens de l’uni­ver­sité Cornell, avait pour but d’en apprendre plus sur l’éner­gie noire dans l’uni­vers. Contre toute attente, les scien­ti­fiques ont décou­vert envi­ron 21 000 galaxies à faible brillance de surface (LSBG), d’ha­bi­tude parti­cu­liè­re­ment diffi­ciles à détec­ter, et donc à étudier.

Les LSBG sont en effet des galaxies dont la surface centrale a une lumi­no­sité plus faible que le ciel nocturne sur Terre. Elles sont donc très peu visibles, ce qui explique pourquoi elles n’étaient presque pas étudiées jusqu’à cette décou­verte incroyable.

Les auteurs de l’étude ont remarqué que ces galaxies formaient diffé­rents groupes. Ils ont alors analysé neuf des plus grands échan­tillons en calcu­lant les proprié­tés physiques des galaxies qu’ils conte­naient. Parmi celles-ci, 108 étaient des galaxies ultra-diffuses (UDG), c’est-à-dire des galaxies dont la densité est extrê­me­ment basse.

La décou­verte d’une popu­la­tion si massive de galaxies à faible brillance de surface va consi­dé­ra­ble­ment aider les cher­cheurs à comprendre leur forma­tion ainsi que leur évolu­tion. Et d’une manière plus géné­rale, cela va amélio­rer nos modèles cosmo­lo­giques.

Quant à l’éner­gie noire, ils cherchent toujours.

Source : Phys.org

PLUS DE SCIENCE