fbpx

En Chine, la pollu­tion baisse spec­ta­cu­lai­re­ment après la ferme­ture d’usines dans tout le pays

par   Adrien Gingold   | 1 mars 2020

Consé­quence inat­ten­due de l’épi­dé­mie de coro­na­vi­rus, après que celle-ci a fait fermer des pans entiers de l’in­dus­trie en Chine, les images satel­lite montrent une baisse spec­ta­cu­laire de la pollu­tion dans le pays, nous apprend The Inde­pendent ce dimanche 1er mars.

Les cartes de la NASA dévoilent en effet comment les niveaux de dioxyde d’azote, un gaz toxique émis par les véhi­cules, centrales élec­triques et usines, ont chuté signi­fi­ca­ti­ve­ment après la mise en quaran­taine de l’in­dus­trie chinoise. Les scien­ti­fiques estiment que le coro­na­vi­rus a éliminé au moins un quart des émis­sions de gaz à effet de serre nocifs chinoises en seule­ment deux semaines.

Sur la photo d’illus­tra­tion, les cartes de la NASA comparent les niveaux de pollu­tion entre les trois premières semaines de 2020 et la période du 10 au 25 février. 

Les scien­ti­fiques de l’Agence spatiale améri­caine ont déclaré que tout comme l’épi­dé­mie, la baisse de la pollu­tion est appa­rue d’abord près de Wuhan, épicentre du coro­na­vi­rus, pour fina­le­ment se propa­ger à travers tout le pays. « C’est la première fois que je constate une baisse aussi spec­ta­cu­laire sur une zone aussi vaste pour un événe­ment spéci­fique », a déclaré Fei Liu, cher­cheur sur la qualité de l’air au Goddard Space Flight Center de la NASA.

Source : The Inde­pendent

Plus de monde