fbpx

En Inde, 68 étudiantes forcées à se désha­biller pour prou­ver qu’elles n’ont pas leurs règles

par   Nicolas Pujos   | 17 février 2020

Dans une univer­sité du Guja­rat, un État situé dans l’ouest de l’Inde, 68 étudiantes ont été sorties de classe et emme­nées aux toilettes. On leur a demandé de se dévê­tir pour prou­ver qu’elles n’avaient pas leurs règles, rappor­tait la BBC le 16 février.

Le Shree Sahaja­nand Girls Insti­tute (SSGI) est une école privée diri­gée par la secte hindouiste Swami­na­rayan. Ses hiérarques inter­disent aux femmes qui ont leurs règles de côtoyer les autres élèves. L’ac­cès au temple et aux cuisines leur est aussi fermé. Mises à l’écart, elles nettoient leur propre vais­selle et s’as­soient au dernier rang afin d’évi­ter tout contact.

Lundi 10 février, le respon­sable d’un foyer a confié au direc­teur de l’ins­ti­tut qu’au­cune jeune femme n’avait rempli un registre sur lequel elles sont censées rensei­gner leur période de règles. Les étudiantes rapportent avoir alors été forcées à de désha­biller par les deux hommes.

Cette « expé­rience doulou­reuse » les a lais­sées « sous le choc » et « trau­ma­ti­sées ». Le direc­teur de l’ins­ti­tut a regretté un inci­dent « malheu­reux », et la vice-rectrice de l’uni­ver­sité à laquelle l’ins­ti­tut est affi­lié a blâmé les étudiantes. Selon Darshana Dhola­kia elles ont enfreint les règles et certaines se sont excu­sées en consé­quence. À la demande de la commis­sion pour les femmes de l’État du Guja­rat, la police a ouvert une enquête.

Source : BBC

Plus de monde