Google dissout son comité éthique sur l’IA une semaine après l’avoir formé

par   Laura Boudoux   | 5 avril 2019

Le 4 avril, Google a annoncé l’aban­don de son comité éthique censé surveiller son utili­sa­tion de l’in­tel­li­gence arti­fi­cielle (IA). Une semaine seule­ment après l’avoir formé, l’en­tre­prise a aban­donné le projet, touché par une contro­verse autour des membres choi­sis pour y siéger, rapporte The Verge. Google avait ainsi invité Kay Coles James au sein de son comité, le président de la l’Heri­tage Foun­da­tion, un lobby conser­va­teur connu pour ses idées anti-LGBTI et ses campagnes visant à combattre les initia­tives contre le réchauf­fe­ment clima­tique.

L’Ad­van­ced Tech­no­logy Exter­nal Advi­sory Coun­cil (ATEAC) formé par Google incluait égale­ment des spécia­listes de l’IA ou de la robo­tique, des philo­sophes ou encore des psycho­logues. Mais le fait que des figures poli­tiques telles que Kay Coles James y siègent a été très critiqué. « Il est devenu évident que, dans l’en­vi­ron­ne­ment actuel, ATEAC ne peut pas fonc­tion­ner comme nous le souhai­tions », a déclaré un porte-parole de Google.

L’objec­tif de l’ATEAC était de rendre public le travail de Google en matière d’IA et de s’as­su­rer qu’il respec­tait ses prin­cipes, énon­cés par le PDG  Sundar Pichai en 2018. Il avait mis en place ces mesures après des révé­la­tions sur la parti­ci­pa­tion de Google à un projet du Penta­gone sur des drones utili­sant leurs recherches sur l’ap­pren­tis­sage auto­ma­tique. Depuis, l’en­tre­prise a annoncé qu’elle cesse­rait de travailler sur le projet, et s’est enga­gée à ne jamais utili­ser l’IA pour déve­lop­per des armes.

« Nous conti­nue­rons d’être respon­sables de notre travail sur les ques­tions primor­diales soule­vées par l’in­tel­li­gence arti­fi­cielle, et nous trou­ve­rons diffé­rents moyens d’ob­te­nir des opinions exté­rieures sur ces sujets », fait savoir Google le 4 avril. N’au­rait-il pas été plus simple de rempla­cer les éléments problé­ma­tiques ? En atten­dant une suite concrète à ce faux départ, aucun comité éthique n’a de regard sur le travail du géant en matière d’IA.

Source : The Verge

Download WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
Download Nulled WordPress Themes
online free course

Plus de turfu