fbpx

Grâce à la baisse de la pollu­tion, l’Hi­ma­laya est visible à 200 km pour la première fois en 30 ans

par   Ulyces   | 9 avril 2020

Les bien­faits à court terme du confi­ne­ment mondial sur l’en­vi­ron­ne­ment nous appa­raissent chaque jour un peu plus. Ce 9 avril, c’est du côté de l’Hi­ma­laya qu’il faut regar­der : grâce à la baisse de la pollu­tion, son sommet est visible à 200 km à la ronde pour la première fois depuis 30 ans, nous apprend The Inde­pendent.

La plus haute montagne du monde peut ainsi être admi­rée depuis des régions de l’Inde qui n’en voyaient plus les cimes depuis des décen­nies. Des habi­tants du Pendjab ont ainsi posté de nombreuses photo­gra­phies sur les réseaux sociaux, accom­pa­gnées de messages ravis. Depuis le toit de sa maison de Jaland­har, le joueur de cricket Harb­hajan Singh a tweeté une photo de la chaîne Dhau­ladhar, qu’il n’avait encore jamais vue jusqu’ici.

https://twit­ter.com/harb­hajan_singh/status/1245992859263594497

« Je n’au­rais jamais imaginé cela possi­ble… Cela montre clai­re­ment l’im­pact de la pollu­tion sur notre Mère la Terre… », a-t-il écrit. Le Comité de contrôle de la pollu­tion indien a confirmé dans un rapport que le confi­ne­ment avait parti­cipé à amélio­rer la qualité de l’air partout dans le pays, grâce à l’ar­rêt contraint des usines et des trans­ports publics.

Source : The Inde­pendent

Plus de monde