Il achète une poupée « possé­dée » sur eBay pour terro­ri­ser sa famille

par   Ulyces   | 12 août 2017

Crédits : Mercury Press « Ma mère a crié mon nom. Elle m’a dit : “Lee, descends ! Ton père a été touché !Il a des grif­fures sur le bras !” » Lee Steer est un « détec­tive » vivant à Rothe­rham, dans le comté de York­shire, du sud en Angle­terre. Sa spécia­lité : les affaires para­nor­males. Il a donc acheté sur eBay une poupée « possé­dée » pour la modique somme de 866 £ (envi­ron 960 €), raconte le Sun et l’a placée dans la chambre de ses parents pour en obser­ver les effets. Évidem­ment, rien de tout ceci n’est prouvé et les Steer avaient proba­ble­ment juste envie de s’af­fi­cher dans les pages du tabloïd anglais. « Mon père croit en ce genre de choses. Il n’est pas du tout content à l’idée d’avoir une poupée possé­dée dans sa maison », concède Lee, qui raconte que des choses surpre­nantes ont commencé à se produire dès l’achat de la poupée – une photo serait même sortie de son cadre lorsqu’il a mentionné sa dernière acqui­si­tion à ses parents. Jusqu’au moment où elle aurait causé ces grif­fures sur le bras de Paul, le père de Lee, d’une manière qu’ils ne parviennent pas à expliquer. Crédits : Mercury Press Pour le jeune inves­ti­ga­teur, la raison de ces bles­sures est toute trou­vée. Ce type de poupée en porce­laine habillée d’une robe de mariage était tradi­tion­nel­le­ment offerte aux jeunes mariés chinois. C’est pourquoi, selon lui, elle n’at­taque­rait que les personnes mariées. Il l’a donc placée dans sa chambre, indiquant ne rien risquer puisque céli­ba­taire. Pas en reste pour autant, il a posté sur le net un appel à volon­taires pour tester sa théo­rie absurde et plusieurs couples auraient déjà fait acte de candi­da­ture. Voilà comment on occupe ses dimanches en Angle­terre. Source : The Sun

Download Best WordPress Themes Free Download
Premium WordPress Themes Download
Free Download WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
download udemy paid course for free