los-zetas-Marina-Armada-61
Des membres du cartel des Zetas arrêtés par la Marina
Crédits : Center for Security Policy
Ruben Saldivar, ingénieur à Chicago, est actuellement en procès avec son ancien employeur, Mazak Optonics, pour avoir été abusivement viré après huit ans de bons et loyaux services. La raison de son licenciement ? Saldivar suppliait son employeur de ne plus l’envoyer en mission au Mexique, où il aurait eu affaire à des membres du cartel des Zetas. L’entreprise japonaise n’a rien voulu savoir et a préféré se débarrasser de l’employé récalcitrant, rapporte le Daily Beast. Le 15 novembre 2010, l’ingénieur de 41 ans avait été envoyé dans la ville de Torreón, dans l’État mexicain de Coahuila, réputée pour être un bastion du cartel des Zetas. D’après les pièces du dossier, Ruben Saldivar rentrait en voiture à son hôtel après une longue journée de travail quand, vers 19 heures, « deux hommes habillés en noir lui ont fait signe d’arrêter sa voiture ». Saldivar a obtempéré et s’est rangé sur le bas-côté. D’après le récit de l’ingénieur, les deux hommes lui ont ordonné de baisser sa vitre et « ont déclaré être membres d’un groupe terroriste connu sous le nom des Zetas ». L’un des deux hommes aurait « placé le canon de son fusil d’assaut M16 contre sa tempe » tandis que l’autre aurait pris place du côté passager du véhicule. Ils lui ont demandé ce qu’il faisait là et qui il était, ce à quoi Saldivar aurait répondu qu’il travaillait à la centrale de Torreón pour sa compagnie. Après l’avoir retenu et menacé pendant près d’une heure, les deux sbires du cartel l’auraient laissé « regagner son Holiday Inn ». Trois mois après sa mésaventure, Ruben Saldivar, hanté par son expérience, a demandé à son employeur de ne plus l’envoyer travailler à Torreón. Requête à laquelle Mazak Optonics a répondu en le congédiant sur le champ. Depuis, l’ingénieur peine à retrouver un travail malgré ses qualifications. « Ça a profondément affecté notre famille », a confié sa femme Mabel Flores au journaliste M.L. Nestel. La ville de Torreón est depuis longtemps associée avec le cartel des Zetas. D’après Gary J. Hale, spécialiste du Mexique à l’Institut Baker pour la politique publique de l’université Rice, les Zetas ont mis la main sur la région en 2007 alors qu’ils étaient en guerre avec trois de leurs anciens rivaux : les cartels du Golfe et de Sinaloa, ainsi que la Familia Michoacana – un autre des sept grands cartels mexicains. « Ils avaient les trois cartels contre eux, c’est pourquoi ils ont déplacé leur centre de commandement plus à l’ouest », explique Hale. 14302-torreon-locator-map Source : The Daily Beast Nicolas Prouillac Les secrets du gigantesque réseau de communication des Zetas. ↓ CbXmG7hW0AADzoR