Il se fait virer après avoir été menacé par le cartel des Zetas

par   Ulyces   | 17 février 2016

los-zetas-Marina-Armada-61
Des membres du cartel des Zetas arrê­tés par la Marina
Crédits : Center for Secu­rity Policy
Ruben Saldi­var, ingé­nieur à Chicago, est actuel­le­ment en procès avec son ancien employeur, Mazak Opto­nics, pour avoir été abusi­ve­ment viré après huit ans de bons et loyaux services. La raison de son licen­cie­ment ? Saldi­var suppliait son employeur de ne plus l’en­voyer en mission au Mexique, où il aurait eu affaire à des membres du cartel des Zetas. L’en­tre­prise japo­naise n’a rien voulu savoir et a préféré se débar­ras­ser de l’em­ployé récal­ci­trant, rapporte le Daily Beast. Le 15 novembre 2010, l’in­gé­nieur de 41 ans avait été envoyé dans la ville de Torreón, dans l’État mexi­cain de Coahuila, répu­tée pour être un bastion du cartel des Zetas. D’après les pièces du dossier, Ruben Saldi­var rentrait en voiture à son hôtel après une longue jour­née de travail quand, vers 19 heures, « deux hommes habillés en noir lui ont fait signe d’ar­rê­ter sa voiture ». Saldi­var a obtem­péré et s’est rangé sur le bas-côté. D’après le récit de l’in­gé­nieur, les deux hommes lui ont ordonné de bais­ser sa vitre et « ont déclaré être membres d’un groupe terro­riste connu sous le nom des Zetas ». L’un des deux hommes aurait « placé le canon de son fusil d’as­saut M16 contre sa tempe » tandis que l’autre aurait pris place du côté passa­ger du véhi­cule. Ils lui ont demandé ce qu’il faisait là et qui il était, ce à quoi Saldi­var aurait répondu qu’il travaillait à la centrale de Torreón pour sa compa­gnie. Après l’avoir retenu et menacé pendant près d’une heure, les deux sbires du cartel l’au­raient laissé « rega­gner son Holi­day Inn ». Trois mois après sa mésa­ven­ture, Ruben Saldi­var, hanté par son expé­rience, a demandé à son employeur de ne plus l’en­voyer travailler à Torreón. Requête à laquelle Mazak Opto­nics a répondu en le congé­diant sur le champ. Depuis, l’in­gé­nieur peine à retrou­ver un travail malgré ses quali­fi­ca­tions. « Ça a profon­dé­ment affecté notre famille », a confié sa femme Mabel Flores au jour­na­liste M.L. Nestel. La ville de Torreón est depuis long­temps asso­ciée avec le cartel des Zetas. D’après Gary J. Hale, spécia­liste du Mexique à l’Ins­ti­tut Baker pour la poli­tique publique de l’uni­ver­sité Rice, les Zetas ont mis la main sur la région en 2007 alors qu’ils étaient en guerre avec trois de leurs anciens rivaux : les cartels du Golfe et de Sina­loa, ainsi que la Fami­lia Michoa­cana – un autre des sept grands cartels mexi­cains. « Ils avaient les trois cartels contre eux, c’est pourquoi ils ont déplacé leur centre de comman­de­ment plus à l’ouest », explique Hale. 14302-torreon-locator-mapSource : The Daily Beast Nico­las Prouillac Les secrets du gigan­tesque réseau de commu­ni­ca­tion des Zetas. ↓ CbXmG7hW0AADzoR

Download WordPress Themes Free
Download WordPress Themes
Free Download WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
download udemy paid course for free