fbpx

Il sort d’une retraite monas­tique de 75 jours et demande s’il a loupé quelque chose

par   Denis Hadzovic   | 5 juin 2020

Un Améri­cain de l’État du Vermont a passé 75 jours coupé du monde dans un monas­tère pour une retraite silen­cieuse. À son retour, il a demandé sur Twit­ter s’il avait raté quelque chose pendant son absence, rappor­tait le New York Times mardi 2 juin.

Daniel Thor­son, 33 ans, a inté­gré une acadé­mie monas­tique boud­dhiste à la mi-mars. Il s’est ainsi retiré du monde pour entrer en médi­ta­tion spiri­tuelle et deux mois et demi plus tard, le 23 mai, il était de retour avec un tweet. « Je reviens de 75 jours de silence. J’ai raté quelque chose ? » a-t-il tweeté non sans ironie.

« Les gens dans les maga­sins semblent plus anxieux que dans mes souve­nirs », a-t-il pour­suivi. Les inter­nautes lui ont alors « révélé » qu’une pandé­mie ayant touché plus de 6,4 millions de personnes dans le monde avait notam­ment tué plus de 100 000 aux États-Unis.

Daniel a été souf­flé par l’im­pact qu’a eu le coro­na­vi­rus sur les anciennes prio­ri­tés du monde entier. « Tout le reste est parti. Il n’y a rien en rapport avec les élec­tions ! C’est fantas­tique ! Les incen­dies en Austra­lie, qu’est ce qu’il s’est passé au final ? Et le Brexit ? » s’in­ter­roge-t-il.

Deux jours après son retour, un homme noir est décédé tué par un poli­cier, il s’agis­sait de George Floyd. Daniel explique que pendant sa retraite, le monde a connu une expé­rience collec­tive trau­ma­ti­sante et boule­ver­sante. Il en vit main­te­nant une autre avec le reste d’entre nous.

Source : The New York Times

Plus de monde