fbpx

Jay-Z vend des joints pré-roulés à 50 dollars pièce

par   Sarah Ben Bouzid   | 14 décembre 2020

Après avoir fait fortune dans la musique, l’im­mo­bi­lier, l’art ou encore l’al­cool, JAY-Z s’at­taque désor­mais à l’in­dus­trie du canna­bis. En octobre dernier, il avait annoncé le lance­ment de sa nouvelle entre­prise de weed, Mono­gram. Sur son site inter­net on peut désor­mais ache­ter des joints roulés à la main à 50 dollars pièce – seule­ment aux États-Unis bien sûr.

Le produit phare de Mono­gram, « OG Handroll », est un joint de 1,5 g roulé à la main par des « arti­sans haute­ment quali­fiés » – pas par Jay-Z lui-même hélas. L’en­tre­prise souligne que le prix prohi­bi­tif de ce joint s’ex­plique par le fait qu’il est fabriqué à partir de petites fleurs selon une tech­nique qui a été déve­lop­pée pendant un an, et qu’il est censé être consommé comme un cigare haut de gamme, et non fumé d’un coup.

Crédits : Mono­gram

Sur le site, on trouve aussi le « Loosie Preroll Pack », qui contient quatre joints de 0,4 g de weed. Le prix de quatre joints est « seule­ment » de 40 dollars car les produits Mono­gram utilisent des souches de canna­bis exclu­sives appe­lées No. 88, No. 96, No. 70 et No. 01. Elles sont dispo­nibles en trois inten­si­tés : « light », « medium » et « heavy ». La marque propose égale­ment diffé­rentes varié­tés de marijuana non roulée, dont le prix varie entre 40 et 70 dollars.

En inves­tis­sant dans ce commerce juteux, au vu de l’aug­men­ta­tion d’États améri­cains où le canna­bis est légal, Jay-Z montre la voie à d’autres rappeurs comme Drake et Lil Baby, qui ont égale­ment commencé à inves­tir dans l’in­dus­trie du canna­bis.

Source : Mono­gram

Plus de weed