fbpx

La fonte des glaces a dévasté la deuxième plus grande colo­nie de manchots empe­reurs

par   Malaurie Chokoualé Datou   | 25 avril 2019
Crédits : PA

Le manchot empe­reur a beau être plus large que tous les autres manchots, il est parti­cu­liè­re­ment vulné­rable au chan­ge­ment clima­tique. Le British Antar­c­tic Survey, l’opé­ra­teur natio­nal britan­nique en Antar­c­tique (BAS), a noté qu’en l’es­pace de trois ans, la deuxième plus vaste colo­nie de manchots empe­reurs du monde a presque disparu à cause de la fonte des glaces, rapporte BBC News le 25 avril.

Située dans la mer de Weddell en Antar­c­tique, la colo­nie de Halley était la deuxième plus grande colo­nie d’em­pe­reurs manchots au monde. Chaque année, elle accueillait jusqu’à 25 000 couples qui venaient s’y repro­duire (soit jusqu’à 9 % de la popu­la­tion mondiale). Puis en 2016, l’An­tar­c­tique a connu un temps chaud et orageux plus tôt que prévu et la glace sur laquelle les couples de manchots s’oc­cu­paient de leurs petits a cédé tout à coup.

Plusieurs milliers de petits sont morts, trop jeunes pour commen­cer à nager. Ce phéno­mène s’est répété les deux années suivantes. Aucune repro­duc­tion n’a été détec­tée dans la région et les scien­ti­fiques expliquent qu’il ne reste ainsi presque rien de la colo­nie de Halley.

Toute­fois, la colo­nie voisine, appe­lée Dawson Lamb­ton, a augmenté pour sa part ses effec­tifs, ce qui laisse suppo­ser que certains oiseaux de Halley ont migré vers des zones plus accueillantes. Les scien­ti­fiques expliquent toute­fois que la popu­la­tion de manchots empe­reurs pour­raient bais­ser de 50 % à 70 % d’ici la fin de ce siècle à cause du réchauf­fe­ment clima­tique.

Source : BBC News

Download Best WordPress Themes Free Download
Download Premium WordPress Themes Free
Download Nulled WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
free download udemy paid course

PLUS DE SCIENCE