fbpx

Le Groen­land a perdu plus de 500 milliards de tonnes de glace en un an

par   Denis Hadzovic   | 21 août 2020

En 2019, la fonte de l’in­land­sis du Groen­land a battu un triste record en perdant 532 milliards de tonnes de glace, soit 15 % de plus qu’en 2012. Les scien­ti­fiques tirent la sonnette d’alarme sur l’élé­va­tion du niveau des mers et des océans, rappor­tait le New York Times jeudi 20 août.

Dans leur étude, les scien­ti­fiques alle­mands donnent diffé­rents exemples pour nous donner une image de ce que repré­sente une telle perte : cela revien­drait à déver­ser 3 millions de tonnes d’eau dans les océans chaque jour, ou bien l’équi­valent de six piscines olym­piques chaque seconde.

La fonte des glaces au Groen­land repré­sente à elle seule le facteur majeur de la montée du niveau des mers en 2019, repré­sen­tant 40 %, ou 1,5 milli­mètre de celle-ci. Et les données enre­gis­trées par les scien­ti­fiques pour l’an­née 2019 sont bien plus inquié­tantes qu’au­pa­ra­vant, notam­ment concer­nant les enjeux à long terme.

Outre l’an­née dernière, les quatre derniers records de fonte des glaces se sont produits au cours de la dernière décen­nie, comme l’ex­plique le leader de l’étude Ingo Sasgen, glacio­logue en Alle­magne. Si toute la glace du Groen­land venait à fondre, cela élève­rait le niveau global des océans de 7 mètres.

Les cher­cheurs précisent que même une légère montée des eaux de deux mètres suffi­rait à retra­cer les côtes du monde entier et à délo­ger des millions de personnes. Depuis 2000, le Groen­land a globa­le­ment accu­mulé autant de masse qu’il en a perdu puisque la fonte de glace a été compen­sée par les chutes de neige.

Mais l’ac­cé­lé­ra­tion du réchauf­fe­ment clima­tique a fait pencher la balance du mauvais côté. L’écart se creuse et selon les données satel­lites récol­tées par les glacio­logues, les chutes de neige faiblissent et les jours chauds et enso­leillés sont de plus en plus fréquents, accé­lé­rant ainsi la fonte des glaces.

Source : The New York Times

PLUS DE SCIENCE