fbpx

Le Japon veut commer­cia­li­ser des voitures volantes dès 2023

par   Servan Le Janne   | 13 août 2020

Au Japon, le gouver­ne­ment inves­tit dans le déve­lop­pe­ment de voitures volantes. Selon un article publié par le Japan Times mardi 11 août, une société nippone en lien avec les auto­ri­tés vise une mise sur le marché en 2023.

Alors que de grandes entre­prises comme Airbus, Boeing ou Uber déve­loppent des concepts de voitures volantes, le Japon compte aussi sur elles pour flui­di­fier le trans­port dans ses villes densé­ment peuplées.

À Tokyo, le gouver­ne­ment aide notam­ment une start-up fondée par un ancien ingé­nieur de Toyota, Tomo­hiro Fuku­zawa. Sa société, SkyD­rive, vient juste de dévoi­ler un nouveau modèle de voiture volante. La SD-XX est capable de décol­ler à la verti­cale et de parcou­rir plusieurs dizaines de kilo­mètres à 100 km/h.

Un premier vol devrait être effec­tué cet été. « Nous pensons lancer un service de taxi aérien dans des grosses villes comme Osaka ou Tokyo, avec des premiers vols au-dessus de l’eau, comme il serait trop risqué de survo­ler tant de gens tout d’un coup », explique Tomo­hiro Fuku­zawa.

La SD-XX volera en pilo­tage auto­ma­tique mais ne sera pas complè­te­ment auto­nome, dans la mesure où un pilote pourra manœu­vrer en cas d’ur­gence. SkyD­rive espère lancer son service en 2023 et vendre au moins 100 véhi­cules d’ici 2028.

Source : The Japan Times

Plus de turfu