fbpx

Le visage d’une guer­rière viking bles­sée au combat recons­ti­tué par les scien­ti­fiques

par   Malaurie Chokoualé Datou   | 6 novembre 2019
Crédits : Natio­nal Geogra­phic

Le sque­lette avait été décou­vert dans un cime­tière viking à Solør, en Norvège, et jusqu’à présent les scien­ti­fiques n’étaient pas certain·e·s que cette femme ait été une guer­rière de son vivant, il y a plus de 1 000 ans. Mais le Guar­dian a rapporté le 2 novembre qu’une recons­truc­tion faciale en 3D a fina­le­ment confirmé ce statut.

Sa tombe était pour­tant remplie de tout un arse­nal, des flèches à une hache en passant par une épée. Mais le fait qu’elle soit une femme les a fait long­temps douter. Puis grâce à la recons­ti­tu­tion, les scien­ti­fiques ont pu appré­cier la méchante bles­sure par épée qu’elle portait au front. Iels n’ont toute­fois pas encore pu établir si cette bles­sure a été la cause de son décès.

Ce n’est pas la première fois que l’exis­tence des guer­rières vikings est confir­mée par des décou­vertes archéo­lo­giques. Mais il s’agit là de « la première preuve jamais décou­verte d’une femme viking ayant subi une bles­sure au combat », explique l’ar­chéo­logue Ella Al-Shamahi.

Les osse­ments de la guer­rière sont désor­mais conser­vés au musée d’his­toire cultu­relle d’Oslo. Son visage recons­ti­tué sera présenté offi­ciel­le­ment le 3 décembre dans le docu­men­taire Viking Warrior Women par Natio­nal Geogra­phic.

Source : The Guar­dian/Natio­nal Geogra­phic

Download Nulled WordPress Themes
Download WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
Download Nulled WordPress Themes
free download udemy course

PLUS DE SCIENCE