L’homme qui a marché sur la Lune est évacué du pôle Sud à cause du mal des montagnes

par   Ulyces   | 6 décembre 2016

cyszhblveaab5ypCrédits : Twit­ter Buzz Aldrin Le 20 juillet 1969, le vais­seau spatial Apollo 11 atter­ris­sait sur la Lune, avec à son bord trois astro­nautes. Neil Armstrong est le premier à fouler le sol lunaire, suivi de près par son coéqui­pier Buzz Aldrin. (Michael Collins pilo­tait le module de commande et est resté en orbite.) Le 2 décembre 2016, Buzz Aldrin a dû être rapa­trié d’ur­gence du Pôle Sud pour cause de troubles sérieux liés à l’al­ti­tude. L’as­tro­naute, désor­mais âgé de 86 ans, était en Antar­c­tique dans le cadre d’une mission d’ex­plo­ra­tion de cette région terrestre, qui est celle dont les condi­tions se rapprochent le plus de celles de la planète Mars. L’homme a très vite souf­fert d’in­suf­fi­sance respi­ra­toire, a t-il déclaré lui-même dans un commu­niqué. « Je n’ai pas pu passer autant de temps avec les scien­ti­fiques que ce que j’au­rais voulu, pour appro­fon­dir les recherches que nous avions entre­pris par rapport à l’ex­plo­ra­tion martienne. Ma visite a dû être écour­tée et j’ai dû être rapa­trié après seule­ment quelques heures. J’ai néan­moins beau­coup appré­cié mon court séjour en Antar­c­tique et cet aperçu de ce que la vie pour­rait être sur Mars », a-t-il déclaré. Le Pôle Sud se trouve à plus de 2 800 mètres d’al­ti­tude. La Fonda­tion natio­nale poula science (NSF) a rapi­de­ment envoyé un avion de trans­port mili­taire, un C-130, monté sur des skis, pour rapa­trier Buzz Aldrin vers la base antar­c­tique de McMurdo, puis jusqu’à la ville de Christ­church, sur l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande. Un comble pour l’an­cien astro­naute, qui s’est un jour trouvé à 385 000 km en verti­cale depuis la Terre. L’as­tro­naute souffre d’une conges­tion des poumons qui l’em­pêche pour le moment de rentrer aux États-Unis en avion. Le jour de son rapa­trie­ment à l’hô­pi­tal où il est désor­mais soigné, il a reçu la visite de Dava Newman, admi­nis­tra­trice adjointe de la NASA. Il s’est dit très impa­tient de se remettre à travailler sur son projet d’ins­tal­la­tion perma­nente sur la planète Mars. « Vous n’avez encore rien vu  », a-t-il déclaré. Sources : NBC News

Download Best WordPress Themes Free Download
Free Download WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
download udemy paid course for free