fbpx

L’hu­ma­nité pour­rait colo­ni­ser Mars grâce à une banque de sperme spatiale

par   Malaurie Chokoualé Datou   | 24 juin 2019

Présen­tée dimanche 23 juin à l’oc­ca­sion de la réunion annuelle de la Société Euro­péenne de Repro­duc­tion Humaine et d’Em­bryo­lo­gie (ESHRE) à Vienne, cette étude inédite pour­rait aider l’hu­ma­nité à peupler d’autres planètes. Le Guar­dian explique ainsi que la colo­ni­sa­tion de la planète Mars pour­rait être rendue possible grâce à une banque de sperme spatiale. Elle permet­trait à des équi­pages compo­sés unique­ment de femmes astro­nautes d’ef­fec­tuer des missions inter­pla­né­taire et de conce­voir des enfants sur place sans l’aide de parte­naires mascu­lins.

Après avoir congelé le sperme de dix donneurs en bonne santé, des cher­cheurs·euses ont décou­vert que des échan­tillons, une fois expo­sés à la micro­gra­vité, se conser­vaient tout aussi bien que sur le sol terrestre. Ils ont alors suggéré qu’il serait possible « de créer une banque de sperme humain hors de la Terre », ce qui pour­rait se révé­ler inté­res­sant pour de futures missions spatiales.

En effet, en 2017, la première femme astro­naute britan­nique Helen Shar­man a révélé qu’un rapport non publié de la NASA avait étudié les désirs sexuels d’un équi­page qui irait sur Mars. D’après elle, le docu­ment était arrivé à la conclu­sion que les équipes spatiales non-mixtes étaient recom­man­dées, car il y avait alors une meilleure cohé­sion de groupe.

Sources : ESHRE/The Guar­dian

Download WordPress Themes Free
Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes Free
Download Premium WordPress Themes Free
free download udemy course

Plus de turfu